www.snuipp.fr

SNUipp-FSU de la Nièvre (58)

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : CAPD  / Promotion 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
3 juin 2015

Accès à la hors-classe : le barème 2015

La CAPD traitant de l’accès à la hors-classe des PE aura lieu le vendredi 5 juin. Quelques changements sont intervenus dans le barème cette année. Décryptage.

CONDITIONS REQUISES POUR PASSER A LA HORS-CLASSE

- Sont promouvables dans la Hors-Classe, les P.E. ayant atteint le 7ème échelon.

- Ils doivent être en activité (y compris congé de longue durée ou de longue maladie et congé de formation), en détachement ou mis à disposition.

- Aucune condition d’âge n’est imposée pour l’accession à la hors-classe.

- Aucun dossier de candidature n’est à déposer.

En 2015, 4,5% des collègues promouvables accèderont à la hors-classe. En 2014, c’était 4% soit 34 collègues de la Nièvre qui ont pu y accéder.

Le passage à la hors-classe se fait au 1er septembre.

Les P.E. promouvables sont classés selon un barème qui permet de définir les promus.

BAREME

Les éléments du barème sont les suivants :

* L’échelon au 31 août 2015 (coefficient 2)

* La note au 31 décembre 2014 (coefficient 1)

* 1 point supplémentaire est attribué pour les personnels exerçant en REP ou 2 points en REP+ depuis au moins trois ans sans interruption.

* 1 point supplémentaire est attribué aux directeurs(trices) inscrits sur liste d’aptitude et en fonction.

* 1 point supplémentaire est attribué aux personnels faisant fonction de direction ou chargés de classe unique depuis trois ans.

* 1 point supplémentaire est attribué aux conseillers pédagogiques titulaires du CAFIPEMF.

L’avis du SNUipp-FSU


Le bilan des promotions à la hors-classe de 2014 effectué par le ministère montre un taux d’accès à la hors classe beaucoup plus favorable selon la fonction exercée (direction d’école, CPC, RASED) et selon le sexe (les hommes y sont surreprésentés).
Si une reconnaissance professionnelle est nécessaire, elle ne doit pas se faire aux dépens des autres enseignants qui pour un grand nombre d’entre eux n’accèdent toujours pas à la hors classe avant de partir en retraite. Il est également nécessaire de s’interroger sur l’accès à la hors classe des femmes qui sont proportionnellement moins nombreuses à y accéder.
Avec le nouveau barème, cette inégalité va se renforcer au détriment des adjoints et des adjointes qui exercent en dehors de l’éducation prioritaire. Pour le SNUipp-FSU, tous les collègues promus à la hors-classe grâce au nouveau barème (EP, politique de la ville, direction d’écoles et CPC) doivent l’être hors quota afin de ne pas léser les collègues qui auraient été promus sans cette modification des barèmes.

Le SNUipp-FSU exige que la hors classe soit accessible à tous et que tous les PE puissent terminer leur carrière à l’indice terminal 783 au sein d’un même grade (ou classe). Aujourd’hui, 6 collègues sur 10 partent encore à la retraite sans avoir été promus à la hors classe malgré l’augmentation du ratio (de 2% à 4,5%).

Les modifications obtenues par le SNUipp-FSU 


Pour la campagne 2015, le ministère envisageait que seuls les enseignants des 102 réseaux REP+ préfigurateurs et ceux des écoles classées en « politique de la ville » (arrêté de 2001) bénéficient des points liés à l’éducation prioritaire. A la demande du SNUipp-FSU, tous les enseignants exerçant en éducation prioritaire (quel que soit le dispositif) bénéficieront d’un point.

La logique du ministère est de faire reposer l’attribution d’un ou des points de barème en fonction de l’exercice « effectif et continu » dans une seule et même école de REP ou REP+. Le ministère pense ainsi favoriser la stabilité des équipes, alors que la mobilité des collègues en fin de carrière est réduite. Le SNUipp-FSU a défendu le principe d’ancienneté en zone d’éducation prioritaire qui prévalait auparavant. Ce changement initié dès 2015 aurait pénalisé de nombreux collègues exerçant en éducation prioritaire. Suite à l’intervention du SNUipp-FSU, le ministère a donc différé d’un an ce changement.

Le SNUipp-FSU a obtenu également qu’en cas de mesure de carte scolaire, le PE devant quitter son école (Comme à Nevers Jean-Macé ou Albert Camus maternelle) ne soit pas pénalisé et continue de bénéficier de la bonification acquise : son ancienneté dans la nouvelle école de REP ou REP+ se cumulera avec l’ancienneté dans la nouvelle école.

Egalement à notre demande, les enseignants exerçant dans des écoles qui sortiront de l’éducation prioritaire à la rentrée pourront bénéficier de mesures dérogatoires à la rentrée 2016. (Une clause de sauvegarde s’appliquera pour les écoles en ZEP, RRS, RAR et Eclair qui ne seront classées ni en REP, ni en REP+.)

Ce qu’il faut encore bouger pour les Rased et les remplaçants pour la campagne 2016


A partir de 2016, le ou les point(s) lié(s) à l’éducation prioritaire ne seront acquis qu’aux enseignants ayant une ancienneté de 3 ans « effective et continue » dans une même école classée en REP ou REP+. Les enseignants exerçant sur plusieurs écoles (RASED, remplaçants…) ne rentreront plus dans ce cadre.
Pour l’instant, le ministère n’a pas voulu prendre en compte notre demande de faire bénéficier ces enseignants de point(s) supplémentaire(s) : il diminue ainsi l’attractivité de ces postes. Le SNUipp-FSU poursuivra ses interventions.

 

24 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp 58

Bourse du travail 2, boulevard Pierre de Coubertin 58000 NEVERS

Courriel : snu58@snuipp.fr

Lundi, mardi, jeudi, vendredi de 8h30 à 17h (en dehors et pendant ces horaires nous sommes joignables par téléphone au 03 86 36 94 46)


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU de la Nièvre (58), tous droits réservés.