www.snuipp.fr

SNUipp-FSU de la Nièvre (58)

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Métier 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
14 avril 2008

Nouveaux programmes : Pour les conseillers pédagogiques, ils doivent rester à l’état de projet !

Ils ont envoyé leur avis à l’Inspecteur d’Académie.
Les conseillers pédagogiques et les chargés de mission de notre département ont utilisé, avec leur accord, l’argumentaire de leurs collègues de l’Yonne pour faire connaître leur avis au ministre, et adressé à l’IA de la Nièvre. Vous trouverez ci-dessous le contenu de ce courrier :

Monsieur le Ministre de l’Education Nationale,

Les conseillers pédagogiques et chargés de mission du département de la Nièvre tiennent à vous fait part de leur position concernant le projet des nouveaux programmes.

La lecture du projet des nouveaux programmes soumis à consultation, nous conduit à formuler les remarques suivantes :
 >le renoncement au concept d’éducation globale de l’enfant au profit de l’instruction nous paraît réducteur,
 >les contenus d’enseignement ne correspondent pas au palier 2 du socle commun de compétences et de connaissances (on observe un glissement du programme du collège vers l’école primaire notamment en matière de grammaire et de géométrie),
 >l’école maternelle conçue comme exclusivement préparatoire à l’école élémentaire illustre une conception très réductrice de son rôle,
 >le cadre horaire ne permet pas la mise en oeuvre de l’ensemble des contenus proposés,
 >une trop faible part horaire est laissée aux pratiques disciplinaires autres que le français, les mathématiques et l’E.P.S ( ex : au cycle 2, il reste 5h00 pour l’ensemble des domaines suivants : les langues vivantes, l’instruction civique et morale, la découverte du monde, les sciences, les pratiques artistiques et l’histoire des arts),
 >certains contenus d’enseignement proposés sont inadaptés au développement des élèves et témoignent de la non prise en compte des résultats de la recherche en psychologie cognitive, en sociologie et en pédagogie,
 >le cloisonnement des disciplines ne favorise pas le travail de mobilisation et de mise en lien des connaissances. Or les évaluations internationales PIRLS, PISA pointent cette faiblesse chez les élèves français,
 >l’évaluation est essentiellement conçue comme un outil de mesure du résultat des élèves et de celui des enseignants et non plus comme outil de repérage et de pilotage.

En outre, l’organisation dans l’urgence de cette concertation paraît préjudiciable. Le questionnaire trop inducteur risque de ne pas traduire fidèlement l’analyse experte des enseignants. Par ailleurs, nous nous étonnons du fait que le haut conseil de l’éducation n’ait pas été consulté sur ces nouveaux programmes.

En conséquence, l’ensemble des conseillers et chargés de mission désapprouvent le projet de nouveaux programmes et regrettent que les programmes de 2002 n’aient pas été évalués et que ceux de 2007 n’aient pas pu être mis en oeuvre.

Nous vous prions de bien vouloir agréer, Monsieur le Ministre, l’expression de notre respectueux dévouement.

Nevers, le 4 avril 2008

Les conseillers pédagogiques et chargés de missions du département de la Nièvre

 

2 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp 58

Bourse du travail 2, boulevard Pierre de Coubertin 58000 NEVERS

Tel : 03 86 36 94 46 courriel : snu58@snuipp.fr


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU de la Nièvre (58), tous droits réservés.