www.snuipp.fr

SNUipp-FSU de la Nièvre (58)

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Politique éducative (CTPD - CDEN) 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
3 novembre 2015

CONVENTION CARTE SCOLAIRE : COMMENT TENDRE LE BÂTON POUR SE FAIRE BATTRE...

La signature d’une convention, baptisée « Faire vivre l’école de la Nièvre 2016-2018 », entre les maires et le Rectorat a amené la FSU 58 à prévenir l’association des Maires et le Conseil Départemental de ses effets pervers en matière de carte scolaire et de suppressions de postes dans notre département.

Réclamé par le SE-UNSA de la Nièvre, le moratoire sur la carte scolaire dans le département risque bien d’avoir des effets inverses à ceux qui étaient recherchés. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle le SNUipp 58, avec la FSU, n’avait pas souhaité s’associer à la demande. Le Rectorat a en effet « saisi la balle au bond » et, sous prétexte de garantir l’encadrement dans le département, propose une convention qui au final pénalisera encore plus les écoles du département.

JPG - 427.8 ko
Germigny carte scolaire 2015

En effet, l’accord signé entre le Rectorat et les maires du département ne garantit pas le nombre de postes mais uniquement le taux d’encadrement dans le département (le fameux P/E), qui est d’environ 6 enseignants pour 100 élèves, un taux supérieur à la moyenne nationale et dont l’administration se sert régulièrement pour justifier les fermetures de classes. Soit un poste supprimé pour 17 élèves en moins !

Cette logique purement mathématique va nier les caractéristiques de notre département, essentiellement rural, et entraîner davantage de fermetures que ces dernières années. Jugez vous-mêmes : si cette méthode avait été appliquée à la rentrée 2015, ce ne sont pas 12 postes qui auraient été supprimés, mais 28 !

Le SE-UNSA considère que cette convention constitue « une avancée ». En sera-t-il de même à la rentrée prochaine alors que les prévisions d’effectifs sont encore annoncées à la baisse ? Et que penser de la contrepartie concédée par les maires, « un programme pluriannuel de modernisation et de réorganisation du réseau des écoles » ? En clair, des regroupements à prévoir et sans doute encore des fermetures d’écoles. Un marché de dupes ?

C’est la raison pour laquelle la FSU 58 a écrit à l’union amicale des maires de la Nièvre pour lui faire part de ses inquiétudes et lui demander de reconsidérer cette convention (voir ci-contre).

 

7 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp 58

Bourse du travail 2, boulevard Pierre de Coubertin 58000 NEVERS

Tel : 03 86 36 94 46 courriel : snu58@snuipp.fr


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU de la Nièvre (58), tous droits réservés.