www.snuipp.fr

SNUipp-FSU de la Nièvre (58)

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Actualités 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
9 mars 2016

Ecoles de Nevers : décisions début mars

Fermetures d’école ? Fusions ? Le Maire de Nevers devrait rendre ses décisions début mars en matière de "rationalisation du patrimoine scolaire" de la ville.

Après les deux regroupements intervenus à la rentrée dernière à Nevers (écoles Jean-Macé et Claude-Tillier, écoles maternelles Lund et Albert-Camus), le Maire de la commune souhaite poursuivre sa réflexion sur les écoles, arguant notamment de la baisse des effectifs et de la nécessité de réaliser des économies.

Pour cela, il a fait appel à une démographe indépendante qui a rendu dernièrement ses travaux. A la lumière de ceux-ci, il apparaît que la ville se répartit en quatre réseaux scolaires : secteur Ouest avec une forte densité de population, secteur Est déjà "retravaillé" avec la fusion de C.Tillier et J.Macé, secteur Nord et secteur Centre-Bords de Loire où tout est à repenser.

Une "séance de travail" s’est tenue jeudi 11 février avec la ville et les représentants du personnel enseignant, dont ceux du SNUipp-FSU 58. Une réunion dont l’objectif était de "travailler ensemble sur la base du document établi par la démographe". Après avoir rappelé que ce n’était pas le rôle des représentants du personnel de faire des propositions, différents scénarii ont été débattus.

De ces échanges il ressort que les projets initiaux du Maire de Nevers se heurtent souvent à la réalité technique et/ou économique. Ainsi, le projet de regrouper les écoles maternelle et élémentaire de Mouësse est abandonné, car trop cher. De même, le conseil départemental a renoncé à acquérir l’école Lucette-Sallé, ce qui change la donne. Enfin, l’école de la Barre ne peut accueillir tous les élèves de l’école de la Manutention.

Il semble également acquis que rien ne se fera à Brossolette, Lucie-Aubrac, Albert-Camus, Jules-Ferry (qui devrait être "reconstruite"), Lund, la Rotonde, La Chaumière, André-Cloix, Loire, Blaise-Pascal, Guynemer,... Pour toutes ces écoles, doivent être également pris en compte les coûts d’entretien et de mise aux normes "accessibilité", assez importants.

Reste le problème du centre. En clair, trois écoles restent "menacées" pour la rentrée prochaine ou les suivantes : Victor-Hugo, Lucette-Sallé et Alix-Marquet. En raison notamment de la présence de deux d’entre elles sur le même boulevard, et de la diminution de la population scolaire dans le secteur.

Les représentants du SNUipp-FSU 58 ont évoqué le problème de la sectorisation, prônant un rééquilibrage des secteurs scolaires, pour permettre d’avoir des écoles aux effectifs plus homogènes, et pour plus de mixité sociale. Nous avons également insisté sur la nécessité pour les familles de conserver une proximité de l’école dans le quartier, citant l’exemple de l’école Alix-Marquet, bien trop éloignée de Blaise-Pascal. Par ailleurs, il n’est pas souhaitable que certaines écoles, selon le contexte et le public accueilli, accueillent un nombre trop important de classes et d’élèves.

Enfin, nous avons également insisté sur la prise en compte de la situation des personnels. Pour nous, le timing n’est pas bon. Les enseignants doivent savoir dans quelle école ils exerceront à la rentrée prochaine dans cette perspective anxiogène. Et les opérations de carte scolaire doivent être bouclées au 30 mars, le mouvement des personnels devant démarrer fin avril. Pour cela, il paraît nécessaire et urgent que le Maire de Nevers et le DASEN coordonnent leur action.

 

8 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp 58

Bourse du travail 2, boulevard Pierre de Coubertin 58000 NEVERS

Tel : 03 86 36 94 46 courriel : snu58@snuipp.fr


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU de la Nièvre (58), tous droits réservés.