www.snuipp.fr

SNUipp-FSU de la Nièvre (58)

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Politique éducative (CTPD - CDEN) 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
22 mars 2016

Carte scolaire : non, le CTSD n’est pas une "lamentation rituelle"

Le CTSD traitant de la carte scolaire du premier degré s’est réuni jeudi 10 mars. Les situations de toutes les écoles menacées d’une fermeture de classe ont été à nouveau étudiées. Les délégués du personnel du SNUipp-FSU 58 ont réitéré les arguments présentés la semaine dernière en groupe de travail, enrichis des nouveaux éléments que les collègues, les parents et les élus nous ont fait parvenir. Aucune décision n’a encore été prise et le DASEN n’a rien laissé transparaître quant aux choix qu’il fera.

Notre déclaration préalable (voir en cliquant sur le lien) a déplu fortement au DASEN qui nous a reproché de nous « lamenter rituellement » et demande que nous « construisions ensemble » cette carte scolaire. Bien sûr, nous avons réagi fortement car, pour la FSU, cette nouvelle perte de postes est plus que préjudiciable pour le département.

La convention, « Faire vivre l’Ecole de la Nièvre 2016-2018 », pour laquelle des élus et des syndicats s’étaient enthousiasmés, et dont nous avions dénoncé dès le départ les effets pervers, est à l’œuvre dans cette carte scolaire. En effet, le document prévoit « la scolarisation de tout ou partie des élèves de cycle III dans des pôles pédagogiques pour favoriser l’émulation et faciliter l’entrée en 6ème dans le cadre de la mise en oeuvre de la réforme des collèges. » CQFD.

La logique du DASEN cible plusieurs types de structures :
-les R.P.I. seront donc touchés et l’on sait que la suppression d’une école fragilise fortement cette organisation territoriale (Verneuil-Champvert, Cuncy les Varzy- Saint-Pierre du Mont, Dommartin-Sainte-Péreuse-Dun sur Grandry, Cossaye- Lucenay).

JPG - 45.5 ko
Champvert 9 mars 2016

-le DASEN pioche également dans les "grosses" structures sans doute parce qu’une suppression est moins visible ( Nevers Victor Hugo et Blaise Pascal, Challuy-Sermoise, Saint-Eloi, Marzy, Livry-Saint-Pierre, Clamecy, Guérigny). Nous avons contesté la logique des chiffres car une vie d’école ne se résume pas à une moyenne d’effectifs.
-il y a aussi une deuxième année de stress pour les écoles sorties des RRS l’an passé et qui sont victimes aujourd’hui d’une prévision de fermeture (Imphy, Fourchambault).
-quelques zones qui voient leur population baisser sont aussi visées : Saint-Honoré les Bains, Urzy, Cercy-la-Tour, Cosne-Cours même lorsqu’il y a des solutions pour justifier le maintien du poste (comme à Saint-Honoré les Bains).

La FSU a rappelé la nécessité de la présence des services publics qui est à sauver à tout prix car « à force » de devoir rendre des postes, on crée des déserts scolaires.

De plus, si la FSU se réjouit toujours de voir s’implanter des PMQC mais l’utilisation qui en est faite est toujours à la limite du lot de consolation et/ou ne concerne, en tous cas que le cycle II ce qui s’avère insuffisant.

Nous refusons le procès fait aux petites écoles qui, selon le DASEN, formeraient des élèves moins ambitieux et nous dénonçons haut et fort la vision d’une école de secteur de collège.

Retrouvons-nous, à l’appel de l’intersyndicale dans la rue de la Préfecture le 14 mars à Nevers à partir de 13h30. L’INTERSYNDICALE nivernaise (CGT, SNUipp-FSU, UNSA et FO, la carte scolaire étant un sujet à défendre collectivement, CQFD) appelle en effet les collègues à la grève ce lundi 14 mars.

 

15 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp 58

Bourse du travail 2, boulevard Pierre de Coubertin 58000 NEVERS

Tel : 03 86 36 94 46 courriel : snu58@snuipp.fr


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU de la Nièvre (58), tous droits réservés.