www.snuipp.fr

SNUipp-FSU de la Nièvre (58)

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : CAPD 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
30 avril 2008

CAPD du mercredi 30 avril

La CAPD traitant des personnels touchés par une mesure de carte scolaire, du mouvement des personnels, de l’intégration dans le corps de professeur des écoles, s’est tenue cette après-midi.

Enseignants concernés par une mesure de carte scolaire :
Chaque cas a été étudié par rapport aux dernières décisions du CDEN de ce matin. Les écoles de Nevers la rotonde maternelle, Myennes, Guérigny et Toury-sur-Jour ne sont plus concernées par une fermeture. Par contre, en accord avec la ville de Nevers, un poste a été supprimé à l’école maternelle Mirangron de Nevers et l’autre poste transféré à l’école de la chaumière, ce qui entraine la fermeture de l’école. Les délégués du SNUipp avaient au préalable contacté tous les collègues ou les écoles concernés pour vérifier avec eux s’il n’y avait pas d’erreur. Dans les regroupements pédagogiques et des écoles dont les directions ont fusionné, c’est le dernier adjoint nommé à TD dans le regroupement qui est victime de la mesure de carte scolaire. C’est le cas du RPI Bulcy-Vielmanay-Garchy-Mesves où, malheureusement, une classe ferme à Garchy. La collègue victime de la mesure est celle de l’école de Bulcy. La collègue qui était rattachée à Garchy "glisse" alors à l’école de Bulcy. Les personnels victimes d’une mesure de carte scolaire bénéficieront des 6 points de suppression, quels que soient les postes demandés (il n’est plus nécessaire de demander un poste dans son école, son regroupement ou sa commune, où ils sont prioritaires). De plus, les postes fléchés sont considérés comme des postes d’adjoints "classiques" et ne sont ainsi plus protégés (le cas se pose cette année où une mesure de carte scolaire concerne une collègue nommée sur un poste fléché). Dans ce cas, se pose le problème du devenir du poste fléché : à qui est-il attribué ? Comment fait-on si aucun collègue de l’école n’est habilité ? Et si personne n’est volontaire ? Nous avons proposé que, en l’absence de solution, le poste fléché soit transformé en simple poste d’adjoint.

Mouvement :
le serveur sera ouvert à partir du vendredi 2 mai (dans la journée) jusqu’au lundi 12 mai à minuit. La liste des postes devrait être en ligne le 2 mai.
Les 14 candidats au CAPA/SH en cours de formation passeront leur examen au mois de juin. Ils doivent donc participer au mouvement. De même, les quatre candidats qui vont entrer dans la formation doivent participer au mouvement et bénéficient d’une priorité sur les non spécialisés. De plus, s’ils sont titulaires de leur poste, ils le conservent le temps de la formation.
4 collègues (pour des raisons diverses) ont demandé à renoncer à leur poste. Toutes les demandes ont été acceptées par l’Inspecteur d’Académie. Ces collègues libèrent ainsi leurs postes pour le mouvement. Les résultats du mouvement seront connus le 4 juin. Dès le 6 juin, un groupe de travail se réunira pour préparer le second mouvement et "assembler" les services (décharges, temps partiels, ...). Vous pouvez d’ores et déjà nous contacter pour nous indiquer les services que vous souhaitez regrouper.
Nous sommes également à votre disposition pour tout renseignement et pour vous aider à "faire" votre mouvement.
De plus, pour vous aider et pour éviter aux directeurs les coups de téléphone fastidieux, une "bourse aux infos" (postes vacants, niveau, etc...), alimentée par les écoles elles-mêmes, est en ligne sur le site du SNUipp 58.

Annulation de permutations :
Nous avons soutenu les demandes de deux collègues (une qui devait entrer dans la Nièvre et une autre qui devait en partir) qui ont demandé l’annulation de leur permutation en raison d’un changement de leur situation personnelle. L’IA a décidé... de ne rien décider et d’attendre la décision des autres départements concernés.

Intégration dans le corps des PE :
Il y a cette année 20 intégrations possibles dans le département. Seuls 8 collègues ayant déposé une demande (dont une reçue au concours interne), toutes ont bien entendu été acceptées. Il reste une trentaine d’instituteurs dans le département qui seront peut-être affectés d’office l’année prochaine selon l’IA.

Questions diverses :

Temps partiels :
Concernant les demandes de temps partiel à 80 %, l’IA n’a toujours pas reçu d’instruction de la part du Ministère. Cependant, il est prêt à accepter les demandes de droit. Dans ce cas, les bénéficiaires devront remplacer les PE2 pendant les stages trois semaines pour assurer leur quota de service. Pour les autres quotités, toutes les demande devraient être acceptées. Les décisions définitives ne devraient pas intervenir avant la fin mai.
Deux collègues du département ont demandé un temps partiel annualisé qui a été accepté par l’IA.

Stages de rattrapage :
Deux nouveaux stages de rattrapage seront organisés la première semaine des vacances et la dernière semaine d’août...

Nouveaux programmes :
Nous avons demandé, compte-tenu de la "clarté" des synthèses en ligne sur le site du Ministère, que les écoles soient destinataires des synthèses des consultations de leur circonscription. L’IA a accédé à notre demande et les synthèses devraient être envoyées dans les écoles par courrier électronique.

Samedi matin :
C’est le flou le plus total en ce qui concerne l’organisation qui va être mise en place dans le département à la rentrée prochaine, suite à la disparition du samedi matin travaillé pour les élèves. Dans la Nièvre, en l’absence de consignes nationales, les IEN ont travaillé sur des "outils de suivi", soumis à l’essai sur certains secteurs, qui seront proposés aux écoles vers la mi-mai. L’organisation devrait se faire secteur par secteur. Pour Nevrs, une rencontre a déjà eu lieu avec la mairie. Pour les zones rurales, cela risque d’être plus difficile à mettre en place. Ce sont les IEN qui valideront les dispositifs. Quelques cas particuliers restent à régler, comme les maîtres-formateurs, les remplaçants, les enseignants de maternelle (on s’orienterait vers du langage en petit groupe), les directeurs (tâches supplémentaires). Enfin, selon le profil des écoles, certaines auront plus de besoins que d’autres. Bref, précipitation et impréparation...

Demandes de disponibilité :
Deux nouvelles demandes de droit et une demande sur autorisation, accordée par l’IA, ont été déposées cette année.

Remplacement :
L’IA a reconnu que le département était "exsangue" en matière de remplacement (on a même fait appel à un maître surnuméraire et à un PE2 pour assurer des remplacements !) et compte créer de nouveaux postes l’année prochaine. Par contre, il a reconnu que la création d’une brigade de remplaçants dévolus à la formation continue risque de ne pas arranger la situation.

Ineat-exeat :
75 demandes d’exeat et 7 demandes d’ineat sont arrivées à l’Inspection Académique. Selon l’IA, la situation déficitaire du département ne permettra pas de faire partir beaucoup de collègues, hormis les cas les plus douloureux. Les demandes devraient être étudiées au cours du mois de juin.

"Carnet" :
M. Garin a été nommé conseiller pédagogique TICE et Mme Deschepper et M. Dantel ont été admis au concours d’IEN.

Anne-Marie Doridot, Jean-Philippe Amour et Christophe Bolle

 

3 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp 58

Bourse du travail 2, boulevard Pierre de Coubertin 58000 NEVERS

Tel : 03 86 36 94 46 courriel : snu58@snuipp.fr


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU de la Nièvre (58), tous droits réservés.