www.snuipp.fr

SNUipp-FSU de la Nièvre (58)

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Changement de département 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
2 mai 2017

Permutations 2017 : légère hausse, mais toujours insuffisant !

Les résultats des permutations informatisées sont connus depuis ce lundi 6 mars. Cette année, il y a 17 départs pour 9 arrivées dans notre département, ce qui reste bien insuffisant au regard des 70 demandes de mutation.

Dans la Nièvre, ce sont 70 enseignants des écoles qui avaient demandé à changer de département cette année, contre 78 l’an dernier et 79 l’année précédente. 14 d’entre eux avaient obtenu satisfaction l’an dernier, 17 en 2015, 4 en 2014, 16 en 2013, 15 en 2012, 18 en 2011...

Cette année, seulement 17 collègues obtiennent leur permutation. Le taux de satisfaction de la Nièvre est certes en légère hausse, à 24.29 % (17,95 % l’an dernier), mais demeure insuffisant. A noter qu’aucun départ n’est enregistré une nouvelle fois vers la Côte d’Or (16 demandes en premier vœu) ! Toutefois, un soulagement pour les collègues demandant le 71 : huit mutations pour la Saône et Loire en 2017 (contre 2 l’année dernière). Un nombre important mais qui reste insuffisant au regard des demandes (20 en premier vœu, 25 tous vœux confondus).

Sur les 20 demandes de collègues nivernais dans le cadre d’un rapprochement de conjoint, 14 collègues obtiennent leur permutation, soit 70 % de satisfaits, ce qui constitue un réel progrès (29,17 % l’an dernier). Surtout en comparaison avec les résultats nationaux, où moins d’un demandeur sur deux obtient satisfaction (48,96 %, contre 47,28% en 2016).

Toujours au niveau national, si les résultats "globaux" ([voir les statistiques département par département ) sont très stables (et comparables à ceux enregistrés dans la Nièvre) par rapport à l’an passé (23,95 % de satisfaits, comme en 2016), beaucoup d’enseignants vont se voir à nouveau contraints à des choix difficiles entre leurs aspirations professionnelles et leur situation familiale. Comme le demande régulièrement, le SNUipp-FSU, les règles doivent être absolument revues pour permettre plus de mobilité ! La situation de certain(e)s collègues, en attente de rejoindre leur famille ou leurs proches depuis des années, est préoccupante. Nous demanderons au DASEN que leur situation soit étudiée avec la plus grande attention lors de la phase de permutations manuelles (voir ci-dessous) qui va s’ouvrir.

Les résultats des changements de départements 2017 sont donc encore décevants malgré une légère amélioration pour les rapprochements de conjoint-es. Ils restent très insuffisants et même catastrophiques dans certains départements peu attractifs d’où il est impossible de sortir quel que soit son barème. A l’inverse, il est pratiquement impossible d’en intégrer d’autres. Pour l’avenir, il est absolument nécessaire de faire évoluer ces règles, pour un droit à mutation effectif pour toutes et tous dans l’ensemble des départements.
Le SNUipp-FSU demande la tenue d’une phase supplémentaire comme ces dernières années avant les opérations d’ineat/exeat afin de régler les situations les plus difficiles, notamment les séparations de conjoint-es et les situations médicales.

Retrouvez ci-dessous les départements obtenus par nos collègues de la Nièvre et le barème minimum nécessaire cette année.

Département obtenuNbreBarème minimum
001 - AIN 126.00
003 - ALLIER 3377.00
010 - AUBE 136.00
016 - CHARENTE 1516.00
042 - LOIRE 1514.00
071 - SAONE-ET-LOIRE 8468.00
085 - VENDEE 1472.00
089 - YONNE 165.00

Aussi, Pour entrer dans la Nièvre et le barème minimum nécessaire cette année :

Département d’origineNbreBarème minimum
003 - ALLIER 199.00
010 - AUBE 188.00
075 - PARIS 1107.00
077 - SEINE-ET-MARNE 1323.00
083 - VAR 141.00
089 - YONNE 2284.00
091 - ESSONNE 1302.00
093 - SEINE-SAINT-DENIS 1527.00

Maintenant, place aux permutations manuelles, appelées aussi "ineat-exeat".
"Cette phase d’ajustement permet de résoudre les situations particulières de rapprochement de conjoints non satisfaites ou inconnues lors du mouvement interdépartemental, qui doivent être appréciées par chaque DASEN" d’après les textes (note de service sur la mobilité de novembre dernier). Elle concerne également les situations de handicap. Cependant, en règle générale, les collègues n’ayant pas obtenu satisfaction aux permutations informatisées et ceux n’y ayant pas participé (y compris les stagiaires), peuvent faire une (ou plusieurs) demande d’Ineat et d’Exeat.
Elles se font dans la foulée des résultats des permutations informatisées. La circulaire départementale devrait arriver dans les écoles). Elles consisteront à faire une demande d’exeat (autorisation de sortie) auprès du DASEN du département d’exercice, accompagnée d’une demande d’ineat (autorisation d’entrée) à destination du DASEN du ou des départements sollicités (à envoyer également au DASEN de la Nièvre) et à joindre les éventuelles pièces justificatives.
Les permutations manuelles sont traitées en CAPD en mai-juin jusqu’à la rentrée scolaire suivante.

Dans tous les cas, contactez le SNUipp-FSU 58 pour vous renseigner et vous aider à constituer votre dossier (modèles de lettres, conseils pratiques...).
Nous informerons régulièrement des modalités et défendrons chaque situation en CAPD.

 

13 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp 58

Bourse du travail 2, boulevard Pierre de Coubertin 58000 NEVERS

Tel : 03 86 36 94 46 courriel : snu58@snuipp.fr


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU de la Nièvre (58), tous droits réservés.