www.snuipp.fr

SNUipp-FSU de la Nièvre (58)

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : CAPD  / Mouvement départemental 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
31 mai 2017

CAPD mouvement du 16 mai 2017

Au menu de cette CAPD présidée par Mme Astier, secrétaire générale, en l’absence du DASEN : mouvement départemental, intégration dans le corps des professeurs des écoles, liste des personnels retenus sur des postes à profil et questions diverses. Voir la déclaration préalable du SNUipp-FSU 58 ci-contre.

Mouvement départemental :

Le projet de mouvement a été entériné. Aucun changement n’est intervenu par rapport au groupe de travail de mercredi dernier. Sur les 285 candidats, 124 collègues ont été nommés (dont 28 à titre provisoire), 76 sont sans affectation, 85 sont maintenus sur leur poste.
Avec 43,5 % de satisfaction, le taux est en léger recul par rapport à l’an dernier et reste insuffisant. De plus, il reste peu de postes vacants (24, voir liste ci-dessous), quasi exclusivement des directions, des postes spécialisés et des postes d’application, avec une "mention spéciale" à Clamecy où 7 postes sont vacants...

Comme chaque année, les collègues qui souhaitent postuler sur un poste vacant en ASH peuvent faire un courrier motivé à l’IEN ASH sous couvert de leur IEN, même s’ils occupent déjà un poste à titre définitif. Ils conserveraient leur poste actuel à TD et le libéreraient pour l’année scolaire à l’ajustement.

Le SNUipp-FSU 58 a formulé des demandes particulières de collègues, notamment pour qu’ils puissent bénéficier de points de bonification auxquels ils pouvaient légitimement prétendre. Malgré notre insistance, et malgré le fait que l’administration reconnaisse le bien fondé de ces demandes, une réponse positive leur sera apportée... l’année prochaine. Tout cela pour ne pas "bouger" un mouvement semble-t-il déjà entériné ?

Cette année encore, les élus du SNUipp-FSU 58 ont dénoncé l’inutilité du système des vœux géographiques. Si seulement 7 collègues sont nommés par ce biais cette année, certaines situations sont délicates, avec des collègues nommés arbitrairement sur des postes non souhaités. De plus, ces postes, exclusivement de titulaires remplaçants, auraient été de toutes façons attribués à des collègues l’ayant "réellement" demandé, mais qui possèdent un barème inférieur. Il est urgent de revoir le système et de supprimer l’obligation d’émettre des vœux géographiques, comme le SNUipp-FSU le demande depuis sa mise ne place en 2008, et l’a encore fait dans sa déclaration préalable.

Les collègues nommés sur les postes de TRS connaîtront, comme les collègues sans poste, leur affectation lors de l’ajustement du 29 juin. Ils seront prioritaires sur les postes fractionnés, mais pas nécessairement sur les services qu’ils occupent actuellement, ce qui constitue un recul en terme de continuité de service, ce que nous avons dénoncé. Pourquoi ce qui était encore possible l’année dernière ne le serait plus cette année ? "Les TRS ne sont pas propriétaires de leurs services" répond Mme Astier. Une attention particulière devrait cependant être portée en groupe de travail. Nous y veillerons !

L’action continue du SNUipp-FSU permet cette année, comme l’an dernier, aux participants à l’ajustement de postuler sur des postes et/ou des services à l’ajustement du 29 juin. Ces personnels seront destinataires (sur I-PROF) le 2 juin de la liste des postes et des services vacants. Ils devront ensuite remplir la fiche "vœux ajustement" (cliquer pour y accéder) en y mettant obligatoirement au moins un vœu géographique, et la renvoyer par mail à la DSDEN (à l’adresse suivante : mouv58@ac-dijon.fr, avec copie cachée à snu58@snuipp.fr) pour le 7 juin. 5 jours, le délai est un peu court !

Les 24 postes vacants (par ordre alphabétique des communes) : direction Arquian (2 classes), TRFC Châteauneuf-Val-de-Bargis, direction Châtillon-en-Bazois (7 classes), direction Clamecy Claude Tillier (12 classes), CLIS Clamecy Claude Tillier (2 postes), direction élémentaire Clamecy Ferme blanche (7 classes), TRFC Clamecy Ferme blanche, poste G Clamecy, poste D IME Clamecy, poste G Cosne Paul Doumer, SEGPA Cosne Claude Tillier, poste F IME Cosne, poste spécialisé IME Guipy, poste G Imphy A. Dubois, direction élémentaire Magny-Cours (5 classes), direction maternelle Nevers Lucette Sallé (3 classes), adjoint application maternelle Nevers Guynemer, adjoint application maternelle Nevers Blaise Pascal, poste D Nevers Brossolette (antenne IME de Cosne), poste E Saint-Amand-en-Puisaye, direction Saint-André-en-Morvan (2 classes), direction Tannay (3 classes), poste E Varennes-Vauzelles Saint-Just.

Calendrier :
2 juin : diffusion postes ajustement
7 juin : date limite d’envoi de la fiche de vœux
19 juin : groupe de travail "ajustement"
29 juin : CAPD "ajustement"
fin août : ajustement de rentrée

Liste d’aptitude pour l’intégration dans le corps des PE :


1 possibilité cette année, pour... 0 demande. Point à l’ordre du jour vite réglé ! Il reste 7 instituteurs dans le département.

Personnels nommés sur postes à profil :


Ce mouvement 2017 a amené quelques remarques de notre part. D’abord une certaine opacité due à la multiplication des postes à profil, dont nous sommes les seuls à nous opposer. Les collègues ont souvent le sentiment que pour ces postes, les dés sont pipés d’avance (voir notre déclaration préalable ci-contre). Nous avons fait remarquer que cette année, alors que la note de service nationale limitait plutôt le nombre de postes à profil, leur nombre "explosait" dans la Nièvre, avec près de 10 % des collègues nommés au mouvement par ce biais ! En effet, 12 collègues ont déjà été nommés hors barème, et un autre pourrait l’être, la direction vacante de l’école de Châtillon-en-Bazois allant faire l’objet d’"un "appel d’offre". Les collègues inscrits sur la liste d’aptitude, même nommés actuellement à titre définitif sur un autre poste, pourront postuler s’ils le souhaitent.

CAPPEI :


12 collègues de la Nièvre ont demandé à partir en formation cette année. Les 6 collègues ayant demandé l’ancienne option D devraient obtenir leur départ en formation dans la mesure où Dijon n’offre pour le moment que cette option. Ces collègues devraient bénéficier de 11 semaines de formation à Nevers, dont 9 fois 2 jours à Dijon. L’équipe ASH devrait être fortement mise à contribution (120 heures), ce qui ne la rendra pas disponible pour des éventuelles formations en candidat libre, non souhaitées par ailleurs compte tenu de la complexité de la nouvelle formation.

Questions diverses du SNUipp-FSU 58 :


Exeat/ineat : Combien avez-vous reçu de demandes d’EXEAT ? Quelle politique allez-vous adopter et quand prendrez-vous vos décisions ? Combien avez-vous reçu de demandes d’INEAT ?

44 collègues ont demandé à quitter le département (contre 47 l’an dernier), dont 17 stagiaires, "qui ne relèvent pas du dispositif" selon Mme Astier. Nous avons argué que des échanges entre stagiaires étaient déjà intervenus dans le passé, et que ces collègues seront titulaires au 1er septembre. Le DASEN n’a pas encore pris de décision. Il devrait donner de premiers éléments de réponse aux collègues concernés "plutôt dans l’été". Pas très précis... L’administration a besoin d’un peu de temps pour faire le point sur les titularisations de stagiaires, les arrivants au concours, etc... Pour prendre ses décisions, il tiendra compte, comme l’an dernier, du barème mais également des "situations particulières".
Enfin, notre département a reçu 5 demandes d’ineat (collègues demandant à intégrer notre département), dont 1 seul titulaire et 4 stagiaires (3 de l’Yonne et 1 de Haute-Savoie).

Temps partiels/disponibilités/détachements :
Est-ce que tous les temps partiels ont été acceptés ? Est-ce que toutes les demandes de temps partiel à la quotité souhaitée par les collègues ont été acceptées ? Combien de demandes de temps partiel à 80% ont été accordées ? Quels ont été les critères d’attribution ?
Quelle décision avez-vous finalement prise concernant les demandes de disponibilité et de détachement ?

Toutes les demandes de temps partiel sur autorisation n’ont pas été acceptées, étudiées au cas par cas. Concernant les demandes à 80 %, les décisions seront arrêtées et signifiées en fin de semaine.
8 dispos de droit ont été accordées, et 8 sur autorisation, dont 3 nouvelles, privilégiant les projet de reconversion, de reprise d’entreprise. 1 refus.
Enfin, 2 demandes de détachement dans le second degré ont été accordées par le DASEN, sur 4 formulées, et l’une d’elles a été acceptée par le Recteur.

LSU(N) : Les écoles ont été destinataires d’un document à distribuer aux parents d’élèves qui fait état de l’utilisation d’un code. Le LSU n’étant toujours pas opérationnel, que doivent faire nos collègues directrices et directeurs ? Pour le SNUipp-FSU 58, la diffusion de ce document n’est pas souhaitable tant que les modalités de mise en œuvre de la consultation du LSU ne seront pas abouties.

M. Gien précise qu’un message a été envoyé aux écoles après que nous ayons envoyé cette question. Nous lui répondons que celui-ci n’est pas très clair. Dans l’absolu, nous avons eu confirmation que les collègues n’ont pas à distribuer la brochure en question. Une nouvelle information devrait leur être envoyée.

Maîtres référents :

Un nouveau décret vient de paraître, qui supprime l’indemnité à laquelle ils avaient droit, remplacée par une nouvelle dont le montant n’est pas assuré. L’administration va interroger le Rectorat avant de nous donner une réponse.

Delphine Nicolas, Coralyse Mazzotti, Christophe Bolle et Alexandre Piquois

 

11 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp 58

Bourse du travail 2, boulevard Pierre de Coubertin 58000 NEVERS

Tel : 03 86 36 94 46 courriel : snu58@snuipp.fr


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU de la Nièvre (58), tous droits réservés.