www.snuipp.fr

SNUipp-FSU de la Nièvre (58)

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Actualités 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
16 juin 2017

Rythmes scolaires : le SNUipp-FSU lance une consultation des enseignants nivernais

Depuis trois ans, le SNUipp FSU demande que la réforme des rythmes scolaires soit remise à plat. Nous demandons avec détermination une véritable concertation avec les premiers intéressés, les enseignants. Le SNUipp-FSU avait déjà démontré en 2015, à travers son enquête "Enquête rythmes scolaires : ce sont les enseignants qui le disent… »*, que cette réforme était inadaptée et qu’elle dégradait les conditions de travail.

Les annonces présidentielles sur le libre choix des mairies concernant l’organisation des rythmes scolaires remettent sur le devant de la scène le sujet des rythmes scolaires. Pour le SNUipp FSU, les horaires des enseignants et des élèves ne doivent en aucun cas être laissés à l’appréciation des communes. Ceci est un recul supplémentaire vers la désorganisation de l’Education Nationale et l’augmentation des inégalités.

Les enseignant-e-s ne semblent pas plus être associé-e-s à la réflexion aujourd’hui qu’hier, c’est pourquoi le SNUipp-FSU 58 tient à demander l’avis de chacun-e, afin de le porter à tous les niveaux.

Dans le but de construire ses revendications et de porter avec force la parole des enseignants, Nous mettons à votre disposition ce questionnaire** : CLIQUER ICI

*Les résultats de l’"Enquête rythmes scolaires : ce sont les enseignants qui le disent…" sont consultables ICI

**les données resteront confidentielles au sein du SNUipp-FSU 58

EDIT 01/06/17
Un CSE aura avoir lieu le 8 juin et le ministère présentera un décret "rythmes scolaires" aux organisations syndicales.

En l’état, il serait désormais possible de déroger au décret Peillon qui cadrait la semaine scolaire avec 9 demi-journées s’organisant obligatoirement sur 5 matinées. Pour rappel, le décret Hamon permettait déjà un cadre de 8 demies journées mais en conservant 5 matinées dont le mercredi matin.
 

Les modalités de modification de la semaine scolaire restent identiques :
Une proposition conjointe d’une commune ou d’un établissement public de coopération intercommunale et d’un ou plusieurs conseils d’école doit être adressée à l’IA-DASEN qui pourra autoriser la modification.  

Les PEDT ne sont pas obligatoires pour passer aux quatre jours sur 36 semaines. Ils restent obligatoires pour :

- déroger au cadre strict du décret "Peillon" avec des journées dépassant les 5h30 ou le choix du samedi matin à la place du mercredi matin ;
- déroger aux neuf demies journées en organisant la semaine en 8 demi-journées sur cinq matinées (décret "Hamon”) ;
- passer aux quatre jours avec des semaines inférieures à 24h et un rattrapage sur les vacances.

Pour le SNUipp-FSU, l’organisation d’une semaine scolaire, sur 4 jours ou 4 jours et demi, doit être cohérente à l’échelle d’un territoire et réfléchie pour permettre de meilleures conditions d’apprentissage pour les élèves, et de travail pour les personnels. Elle doit être définie en prenant en compte l’avis des enseignants et des conseils d’école, sous la responsabilité du ministère de l’Éducation nationale.

 

16 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp 58

Bourse du travail 2, boulevard Pierre de Coubertin 58000 NEVERS

Tel : 03 86 36 94 46 courriel : snu58@snuipp.fr


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU de la Nièvre (58), tous droits réservés.