www.snuipp.fr

SNUipp-FSU de la Nièvre (58)

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Politique éducative (CTPD - CDEN) 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
18 janvier 2018

CDEN : rien que nous ne sachions déjà...

Le CDEN de rentrée s’est réuni jeudi 23 novembre en Préfecture. Un CDEN de rentrée dont le contenu reprend quasiment point par point les sujets abordés lors de l’audience du 16/11

Que faut-il en retenir ? Qu’il fut tardif du fait de la mutation de Mme Niquet-Petipas, nouvelle Inspectrice Académique.

Dans sa déclaration préalable, la FSU a notamment dénoncé « la chasse aux contrats aidés », non seulement les incidences sur la vie associative mais aussi sur l’accompagnement des élèves en situation de handicap comme exposé lors de l’audience du 18 octobre en préfecture. Deux réponses, lors du CDEN, à ce sujet : L’enveloppe qui était prévue cette année a été augmentée - notre lutte aurait elle porté ses fruits ? - mais le Préfet note lui-même qu’elle reste inférieure à celle de 2016. A ce jour les possibilités ne sont pas consommées et M. le Préfet peut encore proposer une trentaine de contrats avant la fin de l’année ; la politique étant de les réserver aux personnes bénéficiaires du RSA.

En deux mois, plusieurs estimations d’enfants sans AVS ont été annoncées : d’une cinquantaine d’élèves (Mr Gien le 05/10), la FSU a évoqué plus d’une centaine (au même moment en octobre !) et lors de l’audience avec Mme Niquet-Petipas moins d’une centaine. voir site FSU58. Aujourd’hui (26/11) ce sont 75 élèves- chiffre "officiel"- cité par l’Inspectrice d’Académie qui ne sont pas accompagné.e.s par un.e AVS à la rentrée. Les chiffres n’ont un sens que si l’on se représente les personnes -en l’occurrence des enfants- qui ont des droits.

En audience, nous avions déjà relaté la souffrance voire le désarroi des collègues (et des parents) dans une situation qui contrevient à la loi : une démarche a été entreprise auprès du rectorat pour débloquer des postes ce dont la FSU se félicite. Nous concédons qu’il faut un temps nécessaire au recrutement des candidats qui travailleront auprès des enfants. Madame l’Inspectrice Académique s’engage à faire le maximum pour que tous les élèves soient accompagnés mais elle dit "ne sans doute pas pouvoir respecter toutes les quotités. " A cet égard, il faut donc que les collègues continuent de nous faire connaître les dysfonctionnements.

Comme cela a déjà été signifié en audience, l’aide administrative aux directeur.rice.s, l’enveloppe CUI est redirigée prioritairement vers les élèves en situation de handicap au vu des 1627 élèves porteurs d’un handicap à la rentrée. Tant que la première cohorte (de 2005) n’est pas sortie du système scolaire, nous rappelons qu’il est logique que le nombre augmente (cf : audience). Il y a une centaine de reconnaissances de plus chaque année.

Mme Ducreux, Inspectrice de l’Education nationale chargée de l’information et de l’orientation, a présenté aux membres du CDEN le dispositif « cordée rural santé ». Il s’agit d’un partenariat avec l’UFR santé Dijon et les lycées du département pour que nos jeunes Nivernais développent davantage une culture scientifique, aient l’ambition de faire médecine ET reviennent s’installer dans la Nièvre ... On peut rêver...

La présentation de plusieurs cartes et graphiques font état de la baisse des effectifs dans le premier degré. Le département a perdu 2 727 élèves en 10 ans. Le taux d’encadrement pour 100 élèves (dit P/E) est de 6,27 pour cette rentrée 2017. L’Inspectrice Académique dit que c’est un des meilleurs en France et que si la ruralité n’était pas prise en compte, le taux d’encadrement serait beaucoup plus bas. Faut-il dire merci quand l’on considère le temps de transport, la paupérisation de notre département ? La FSU ne cesse de rappeler l’importance du maillage de nos services publics qui peut encourager l’installation des populations... mais est-ce le projet gouvernemental ? La rencontre avec les députés pour la défense du pouvoir d’achat des retraité.e.s fut l’occasion, le 1er octobre d’apporter ces réalités de terrain.

L’IA-DASEN explique qu’elle défendra l’action de son prédécesseur - ah bon ! -Nous attendions un décompte en terme de gestion de postes que nous n’avons pas eu. Le Président du Conseil départemental sera vigilant quant à la réussite et l’ambition des élèves ainsi qu’à l’équilibre des territoires. Chacun est dans son rôle, tout du moins du point de vue de l’affichage. L’avenir nous le dira. Une certitude, le SNUipp-FSU défendra le service public d’éducation sur l’ensemble du territoire avec les moyens qui sont les siens !

 

7 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp 58

Bourse du travail 2, boulevard Pierre de Coubertin 58000 NEVERS

Tel : 03 86 36 94 46 courriel : snu58@snuipp.fr


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU de la Nièvre (58), tous droits réservés.