www.snuipp.fr

SNUipp-FSU de la Nièvre (58)

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Politique éducative (CTPD - CDEN) 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
8 février 2018

Carte scolaire : 18 postes menacés

Avant le groupe de travail de lundi 29 janvier, l’administration a dévoilé la liste des écoles et des postes menacés par une fermeture. L’addition risque d’être sévère.

Une carte scolaire en trompe l’œil


Avec une prévision de 278 élèves en moins et 4 postes à rendre à la rentrée prochaine, la Nièvre peut sembler relativement épargnée par la carte scolaire. Sauf qu’à y regarder de plus près, les dégâts risquent d’être plus importants qu’il n’y paraît. En effet, avec 8 classes de CP à dédoubler en REP, plus d’autres ouvertures envisagées par l’administration (postes de TR, postes à la DSDEN…), le nombre de fermetures de classes (voire d‘écoles) sera plus important que prévu, dégradant une nouvelle fois les conditions d’enseignement et d’apprentissage.

Moins 4 postes, c’est renoncer au traitement de la difficulté scolaire dans notre département puisque cette dotation ne permet pas de remettre en place des postes de RASED qui eux, nous permettaient, par le passé, de traiter la difficulté scolaire grâce aux regards croisés des enseignants "ordinaires" et des enseignants spécialisés. Pire encore, deux postes G, certes actuellement vacants, sont menacés de suppression à la rentrée prochaine dans le département.
En outre, cette dotation ne permettra pas d’ouvertures de structures spécialisées (type ULIS) alors que nous sommes le département de l’académie qui en aurait le plus besoin, les listes d’attente sont longues...

Une carte scolaire au plus juste


L’administration envisage 15 créations de postes et 19 fermetures, soit exactement un ratio de moins 4 postes. Ce qui laisse peu de marge de manœuvre pour les écoles menacées, et peu de place à la négociation. En clair, si on veut « sauver » un poste et éviter une fermeture, il faudra procéder à une ouverture de moins. Et sur ce point, la marge est étroite entre les ouvertures « obligatoires » (CP dédoublés) et celles « nécessaires » (TR, maître référent…)…
Au SNUipp-FSU, on craint que la carte scolaire, voulue indolore par nos dirigeants, ne se transforme en une carte scolaire préjudiciable au service public d’éducation. Pour faire face aux besoins énumérés plus haut, il faudra sacrifier des postes, il faudra sacrifier des classes voire des écoles comme l’an passé malgré une balance à 0 poste...

Une carte scolaire au plus vite


Au pas de charge ! Le calendrier de la carte scolaire est resserré cette année. Le temps de la concertation est réduit à la portion congrue avec un CDEN « final » programmé le 27 février.
CTSD : 1er février (date de repli le 8 février)
CDEN : 27 février (date de repli le 9 mars).
Les élus de la FSU 58 et du SNUipp-FSU 58, qui n’avaient pas attendu cette liste de postes pour prendre contact avec les collègues et organiser la riposte, poursuivent leur action auprès des écoles concernées.

 

21 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp 58

Bourse du travail 2, boulevard Pierre de Coubertin 58000 NEVERS

Courriel : snu58@snuipp.fr

Lundi, mardi, jeudi, vendredi de 8h30 à 17h (en dehors et pendant ces horaires nous sommes joignables par téléphone au 03 86 36 94 46)


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU de la Nièvre (58), tous droits réservés.