www.snuipp.fr

SNUipp-FSU de la Nièvre (58)

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Politique éducative (CTPD - CDEN) 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
8 février 2018

Groupe de travail carte scolaire : pieds et poings liés ?

Lundi 29 janvier a eu lieu le groupe de travail concernant la carte scolaire (voir les mesures envisagées dans le document ci-contre). Les élus, en intersyndicale, ont annoncé leur intention de boycotter l’instance du 1er février du fait du délai trop court entre le GT et le CTSD. Nous siégerons donc le vendredi 9 février à partir de 14 heures.

Le SNUipp-FSU n’est pas enthousiaste face au dispositif du CP à 12 dans la mesure où les postes qui y sont consacrés sont insuffisants : au regard des effectifs qui augmentent dans les autres niveaux où, par ricochet, les conditions d’exercice ne s’améliorent pas, finalement. Ainsi faudra-t-il bien fermer 8 postes pour dédoubler les 8 classes de CP. Une question primordiale n’a pas encore obtenu de réponse : ces postes seront-ils profilés ? La FSU est fermement opposée à cette éventualité qui obligerait notamment des collègues à remettre leur poste en jeu ... pour postuler !

Peu de latitude lorsque l’on chiffre les propositions de la carte scolaire 2018. En effet, potentiellement 14 ouvertures et 18 fermetures pour arriver au "moins 4 postes " que notre département doit rendre.

La FSU alerte la DSDEN depuis plusieurs années quant à la création, à moyen terme, de déserts scolaires dans notre département. La FSU s’est toujours opposée à la pratique induite par la Convention Nièvre qui préconise l’envoi des CM1CM2 à l’école du bourg voisin ; bien souvent, les plus jeunes suivent les aînés et cette perte des fratries mène à la fermeture d’écoles en milieu rural, souvent le dernier service public présent sur le territoire.

Nous déplorons la suppression, au motif qu’ils ne sont pas pourvus, de deux postes de maîtres G, si précieux pourtant ...

Enfin, des écoles non situées en ZEP en ont pourtant les caractéristiques à bien des égards (critères sociaux etc) et la perte d’un poste empêche les conditions de travail satisfaisantes.

Pour finir, nous n’avons pas oublié les directrices et directeurs dont les missions sont alourdies voire empêchées si leur temps de décharge diminue - secteur compliqué, éclaté géographiquement -

L’écoute lors de ce groupe de travail était bonne ...La directrice académique n’est pas pieds et poings liés et peut opérer des choix sensiblement différents qui tiendraient compte des points cruciaux évoqués ... nous y veillerons. Soyons conscient.e.s que la marge de manoeuvre est faible eu égard aux contraintes de l’exercice : indispensables créations de postes de PMQC, enseignant référent, assistant de prévention, CASNAV et TRB ?

Karen Gauchot, Emmanuel Loctin et Pascale Bertin

Par notre nouveau système de communication privilégié - nommé support-snuipp-, les écoles dont nous avons parlé dans le détail, ont reçu un mail personnalisé ...

 

3 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp 58

Bourse du travail 2, boulevard Pierre de Coubertin 58000 NEVERS

Tel : 03 86 36 94 46 courriel : snu58@snuipp.fr


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU de la Nièvre (58), tous droits réservés.