www.snuipp.fr

SNUipp-FSU de la Nièvre (58)

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Précaires 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
22 mai 2009

EVS en colère : rdv le mercredi 27 mai à 16h devant la direction du travail de Nevers

"Je ne peux rester les bras croisés en attendant que le ciel me tombe sur la tête". Eléna, EVS depuis 2006, a souhaité apporter son témoignage et exprimer sa colère sur sa situation et sur celle des milliers de travailleurs précaires de l’Education Nationale.

"Aux E.V.S et A.V.S, et pour informer l’opinion publique de notre existence.
Après 3 années scolaires de bons et loyaux services, dont les directeurs/trices d’écoles, les enseignants/tes et les parents d’élèves sont entièrement satisfaits et une intégration complètement réussie, le Ministère de l’Education Nationale nous remercie en nous remplaçant par d’autres « kleenex ».
50.000 « emplois jetables » en 2006, 42.500 en 2009 REMPLACES par combien d’autres ENCORE pour 2010 ?

Les poubelles sont pleines !!! Nous ne serons pas les esclaves des temps modernes, les oubliés, les tubes à essai et les cobayes du Ministère ! Nos remplacements envisagés pour 2009/2010 prouvent bien que les besoins existent...

Nos compétences au sein de l’école sont reconnues par les directeurs, directrices, enseignants, enseignantes et les parents d’élèves qui sont nos VERITABLES EMPLOYEURS ! Car ils sont les seuls et uniques vrais témoins de notre travail à leurs côtés ainsi qu’auprès des enfants.

Alors donnons-leur le droit à la parole et le droit à l’écoute !
Mais leurs avis le ministère n’en à que faire, et de nous il ne sait que faire...

Nos droits ne sont pas respectés et ceux des enfants ignorés.
Notre avenir est menacé mais celui des générations futures est en danger.

Allons jusqu’au bout du combat entrepris pour la RECONNAISSANCE et la CREATION de nos emplois puisqu’ils sont RECONNUS PAR TOUS comme indispensables au bon fonctionnement de l’école, aux besoins de l’enfant handicapé et des autres enfants dont nous avons la charge.

En 2006, considérés comme des « cas sociaux », car bénéficiant des minima (RMI, API, ASS...), on nous a poussés dans des contrats PRECAIRES (Contrat Avenir, Contrat d’Accompagnement à l’Emploi...) pour regoûter à la vie active ont-ils dit, une porte ouverte à la réinsertion professionnelle...

Mais aujourd’hui, la réalité est tout autre !!! On nous renvoie à la case départ, sans toucher les 20.000 !

En 3 ans, la promesse de formation OBLIGATOIRE n’a pas été tenue et un certificat de compétences délivré en fin de contrat aurait dû nous emmener vers une Validation des Acquis de l’Expérience (V.A.E) qui, à son tour, nous aurait conduits vers un diplôme. Ils ont dû ENCORE oublier qu’un minimum de 36 mois travaillés étaient nécessaires pour ne pas dire incontournables afin d’accéder à cette alléchante V.A.E. !!! Qu’allons-nous faire avec nos malheureux 31 mois ???

Tout cela n’a été que poudre aux yeux, de la poudre à « perlimpinpin » !!!

Ne baissons pas la tête et levons les bras pour le respect de nos droits, pour garder une dignité « sociale » retrouvée.

TOUS ENSEMBLE
E.V.S, A.V.S.,
enseignants(tes), parents, élèves, syndicats,
et toutes les personnes qui souhaitent nous SOUTENIR se sentant concernées par un avenir incertain,
TOUS ENSEMBLE
nous pouvons LUTTER pour GAGNER,

Rendez-vous mercredi 27 mai à 16 heures

(devant la D.DT.E. rue Pierre Emile Gaspard, derrière la gare, après le pont de La Grippe ) pour une manifestation NATIONALE spéciale E.V.S – A.V.S
La Nièvre ne doit pas être un département OUBLIÉ !!!!!!!!!!!!!"

Eléna, 44 ans, 1 enfant à charge.
E.V.S. depuis 2006

E.V.S. : Employé(e) de Vie Scolaire
A.V.S. : Auxiliaire de Vie Scolaire
C.A.V. : Contrat Avenir de 36 mois maximum & de 26h/hebdo (808,87€ nets sous le seuil de pauvreté)

Tous ces contrats sont des contrats de droit PRIVE travaillant pour le service public.

1 Message

  • Témoignage d’une EVS en colère

    25 mai 2009 10:53, par LaNocle

    Je suis EVS,dans une petite commune de campagne, depuis mars 2008 et mon contrat sera renouvellé jusqu’au 28 février 2010 puisque je suis en contrat CAE de 2 ans.

    Je tiens à apporter mon témoignage sur notre situation nous les EVS, en effet ma situation est un peu paticulière, je suis entrée dans cette école en septembre 2001 en tant qu’ATSEM pour un an, employée par la commune, ensuite la classe maternelle a fermé mais l’institutrice a tenue à conserver mon emploi,(j’occupais un poste type EVS) j’ai donc pu bénéficier d’un contrat aidé pendant 4 ans (CES à l’époque, en suite n’ayant plus droit à ce type de contrat je suis restée un an sans emploi, puis l’institutrice m’a rappellé pour reprendre ma place en tant qu’EVS.

    Voilà donc 7 ans que je fais le Yoyo dans la même école, et je trouve cela insupportable, pourquoi ne pas créer de vrai emploi, surtout côté financement d’un côté ou d’un autre nous dépendons de l’état qui est notre financier ( contrat aidé ou contrat de l’édcuation nationale).

    Je trouve que nos emplois sont indispensables pour les enfants et les enseignants, et je pense que nous avons tous prouvés nos compétences, puisque dans mon cas c’est l’enseignante qui m’a rappellé après une mauvaise expérience avec la personne qui m’avait remplacé.

    J’espère que nous aurons tous un avenir possitif et que nous ne resterons plus sur le carreau comme je le suis restée pendant un an.

    Bon courrage à tous.

 

21 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp 58

Bourse du travail 2, boulevard Pierre de Coubertin 58000 NEVERS

Courriel : snu58@snuipp.fr

Lundi, mardi, jeudi, vendredi de 8h30 à 17h (en dehors et pendant ces horaires nous sommes joignables par téléphone au 03 86 36 94 46)


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU de la Nièvre (58), tous droits réservés.