www.snuipp.fr

SNUipp-FSU de la Nièvre (58)

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : CAPD  / Mouvement départemental 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
28 mai 2009

Mouvement : la grande muette !

Un groupe de travail destiné à vérifier les barèmes des participants au mouvement départemental s’est tenu ce jeudi 28 mai après-midi. Les représentants du personnel ont ainsi pu vérifier les éléments qui leur avaient été communiqués par les collègues, en ce qui concerne notamment les points de bonification. En revanche, l’administration n’a voulu nous communiquer aucun document. L’Education Nationale serait-elle devenue une "grande muette" ?

En réalité, la réunion s’est limitée à vérifier les divers points de bonification accordés par le nouveau barème en vigueur pour la première fois cette année.
En effet, l’administration, suivant en cela une consigne ministérielle dont le seul but est de minorer le rôle des représentants du personnel, a refusé de nous fournir une liste des participants au mouvement et leur barème. Il nous est donc impossible pour le moment de procéder au moindre classement. Par ailleurs, les points d’AGS (ancienneté générale de service) n’ont pas été revus individuellement dans la mesure où, selon l’administration, aucun collègue n’a demandé à les corriger via son accusé de réception.
Nous avons néanmoins vérifié tous les points de bonification et comparé les résultats de l’administration avec les éléments que de nombreux collègues nous avaient fait parvenir :
A notre demande, les points ASH ont été revus à la hausse. En effet, contrairement aux années précédentes, l’administration n’avait dans un premier temps accordé qu’un demi-point pour un intérim de 6 mois ou pour un mi-temps en ASH. Finalement, un point a été accordé à tous ceux qui avaient exercé à mi-temps (ou à trois-quarts temps) ou sur un intérim de 6 mois à 1 an.
Autre point d’achoppement, les points de rapprochement de conjoint ne sont accordés que sur les vœux qui rapprochent réellement du lieu d’exercice du conjoint ! Une interprétation inattendue de la règle ! Cela conduit à des situations ubuesques : par exemple, un collègue qui demande la même école que celle où il exerçait cette année ne bénéficie pas des deux points dans la mesure où il ne se rapprocherait pas (géographiquement, bien sûr) de son conjoint ! De la même manière, un collègue qui souhaite postuler dans une commune certes plus éloignée, mais plus importante, plus facile d’accès ou près d’une gare pour pouvoir effectuer plus facilement les déplacements, n’a pas droit non plus aux points de rapprochement de conjoint. Par contre, les entrants dans le département qui en ont fait la demande bénéficient de ces points.
trente-neuf collègues avaient "oublié" de postuler sur des vœux géographiques et ont été invités par l’administration à le faire. Deux d’entre eux restent encore réfractaires.
Les stagiaires qui n’avaient pas été titularisés à la rentrée dernière bénéficient des deux points de néo-titulaires.
Tous les collègues victimes d’une mesure de carte scolaire bénéficient des six points de suppression.
Enfin, les points de direction ont été accordés aux collègues qui en ont fait la demande. Ces points ne sont pris en compte dans le barème que pour obtenir un poste de direction.

Concernant les demandes au titre du handicap, l’administration attend toujours les réponses du médecin du Rectorat ! Le temps presse pour ces collègues qui doivent bénéficier d’une priorité absolue.
Autre surprise, non prévue dans les règles du mouvement, les collègues nommés à titre définitif ne peuvent pas obtenir un poste à titre provisoire ! En effet, pour l’administration les règles ont été modifiées dans le but de nommer plus de collègues à titre définitif, pas pour en enlever !

D’autres départements nous avaient alertés sur le paramétrage "injuste" du fameux logiciel utilisé pour les opérations du mouvement : il semble bien que, sur les vœux géographiques, les plus forts barèmes sont affectés là où il y a le plus de postes vacants, c’est à dire la plupart du temps dans les zones ou les écoles les moins attractives ! A suivre...
Les collègues sans affectation à l’issue du mouvement seront revus lors de l’ajustement qui aura lieu le 2 juillet.

Enfin, l’administration n’a pas voulu nous fournir de documents. Les documents préparatoires ne nous seront fournis que quand les résultats provisoires seront sur les boites I-Prof des collègues !
Les propositions d’affectation devraient y être jeudi 4 juin. Un groupe de travail aura lieu le lendemain, vendredi 5 juin, à 14 heures. Et la CAPD ne se réunira qu’une semaine plus tard, le jeudi 11 juin !
Belle preuve du respect du paritarisme !
Dans les départements où le mouvement a déjà eu lieu, de nombreuses erreurs ont été relevées. Nous vous conseillons, en cas de doute, de nous en informer.
En effet, notre rôle est de vérifier et de garantir à l’ensemble des collègues la parfaite équité et la plus grande transparence des opérations administratives sur le mouvement des personnels dans notre département.
A cet effet, dès que nous serons en possession des documents, nous publierons le projet de mouvement de l’Inspection Académique.
Ainsi, vous pourrez vérifier la concordance entre notre document et le projet de résultat individuel que vous propose l’Inspection Académique sur I-Prof.
Si vous constatez qu’un poste que vous avez demandé a été attribué à un barème inférieur au vôtre, contactez-nous pour que nous puissions procéder aux corrections d’ici la CAPD du 11 juin.

 

2 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp 58

Bourse du travail 2, boulevard Pierre de Coubertin 58000 NEVERS

Tel : 03 86 36 94 46 courriel : snu58@snuipp.fr


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU de la Nièvre (58), tous droits réservés.