www.snuipp.fr

SNUipp-FSU de la Nièvre (58)

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Précaires 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
5 juin 2009

les termes du contrat n’ont pas été respectés

"A l’issue du rendez-vous à la Direction du Travail, de l’Emploi et de la Formation professionnelle, nous sommes sorties abasourdies", témoignage d’une EVS

Au nom des 158 EVS du département, nous avons dénoncé nos conventions à cause du manque de formation à l’emploi et d’accompagnement à l’insertion prévue dans la Convention régionale de la Direction Régionale du Travail, l’ANPE et l’Education Nationale.

Il est scandaleux que nous sortions du dispositif de contrat aidé sans solution d’insertion qui nous conduit à la case Pôle Emploi. Historiquement, l’Education Nationale a utilisé les EVS en contrat avenir ou en contrat d’accompagnement à l’emploi pour répondre à la demande de décharge des directeurs d’école suite à leur grève administrative sans que les personnels soient rémunérés à la mesure de leur TRAVAIL.
Le délégué FSU a souligné l’efficacité des personnels EVS dans les écoles tant dans leurs missions administratives auprès des directeurs d’école que dans l’accompagnement des enfants handicapés.

La DTEFP obéit à la politique actuelle de l’emploi c’est-à-dire qu’il doit trouver des demandeurs d’emploi pour leur faire signer des contrats aidés. Si le gouvernement décide de prolonger les contrats aidés actuels, il s’exécutera. Les EVS veulent être pérennisés sur leurs postes.

Du côté de la Préfecture, concernant les 158 EVS, il a été décidé ceci : Il n’y aura pas de prolongation de contrat pour les personnes dépendant de l’ANPE en fin de dispositif sinon ce serait la porte ouverte pour faire perdurer tous les contrats d’insertion qui n’ont pas cette vocation.> Dans le courant du mois de juin, Pôle Emploi sera tenu de recevoir les EVS sortants afin de leur proposer des simulations d’emploi sur des métiers auxquels, ils n’auraient pas pensé.

Ont été évoqués :

- L’absence de formation d’adaptation au poste promise par l’Inspection académique (20 jours) lors de la table ronde du 19 juin 2008 >
- Le manquement de la promesse écrite du Directeur du Lycée Jean Rostand d’une formation à l’adaptation au poste de 9 jours >
- L’inégalité de traitement pour les EVS faisant fonction d’AVS. >
- L’inefficacité de la mesure de la mise en place des tutorats d’insertion (1 à 3 heures pour le remplissage d’un questionnaire sur la formation du demandeur de la maternelle à l’université, le projet d’insertion, le métier rêvé.)
- Le dossier et la fiche navette ont été envoyés au rectorat qui s’est chargé de transmettre les informations au Pôle emploi. Ce dernier devait revoir les EVS pour valider nos perspectives d’avenir. Mais rien n’a été fait pour le suivi de la mesure.

La motion agréée par les syndicats unitaires et l’UNCEVS est présentée. « Quel gâchis. Vous êtes sacrifiés. Votre expérience servira pour le suivi des prochains contrats aidés. "Celui-ci invite les syndicats présents à se joindre au groupe de travail de concertation pour les exercices de simulation de retour à l’emploi des EVS sortants. Nous les EVS, sommes sorties abasourdies de cette audience.
Nous devons continuer notre combat

Marie-José GABIN Membre du collectif EVS 58 et de l’UNCEVS

 

3 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp 58

Bourse du travail 2, boulevard Pierre de Coubertin 58000 NEVERS

Tel : 03 86 36 94 46 courriel : snu58@snuipp.fr


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU de la Nièvre (58), tous droits réservés.