www.snuipp.fr

SNUipp-FSU de la Nièvre (58)

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Politique éducative (CTPD - CDEN) 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
21 juin 2009

LETTRE OUVERTE A M. L’INSPECTEUR D’ACADEMIE DE LA NIEVRE

des Représentants de parents d’élèves, du Conseil local FCPE de Chaulgnes, de la municipalité de chaulgnes

Chaulgnes, le 16 juin 2009

Monsieur l’Inspecteur,
A l’approche de la fin de l’année scolaire, parents d’élèves et élus municipaux de Chaulgnes restent mobilisés et préoccupés par l’avenir de leur école maternelle. Par cette démarche collective, soutenue par tout un village, nous souhaitons réaffirmer notre opposition à la fermeture d’une classe.
Depuis l’annonce de votre décision, nous avons multiplié les démarches pour nous opposer à cette fermeture et pour vous convaincre de rouvrir ce 3ème poste. Nous avons apporté la preuve que les effectifs augmentaient à la rentrée prochaine. Ferme-t-on une classe alors même que les élèves seront plus nombreux ?
Nous avons également obtenu plus de 1300 signatures contre cette fermeture de classe, nous avons manifesté à plusieurs reprises devant l’Inspection Académique, vous avez rencontré une délégation d’élus municipaux et de représentants de parents d’élèves. Toutes ces actions visaient à vous démontrer notre détermination face à l’absurdité du système : retirer un poste à une école dont les effectifs augmentent !
Nous ne pouvons accepter que nos enfants se retrouvent dans des conditions d’apprentissage difficiles. En effet, et vous le savez, la fermeture de la classe aura pour conséquence des classes surchargées (30 élèves par classe en moyenne).
Pensez-vous réellement qu’en mettant l’enfant dans de telles conditions d’apprentissage dès son plus jeune âge, l’Ecole publique remplit sa mission ? Ne favorise-t-on pas l’échec scolaire en prétextant des raisons économiques ?
Alors même que le gouvernement s’inquiète de la violence à l’école, nous ne pouvons que manifester notre incompréhension face à cette logique de parquer les enfants comme de la volaille en batterie. Comment proposer alors, comme le souhaite ce même gouvernement, un espace sûr et accueillant invitant les enfants à aimer l’école ? Vous nous avez promis un comptage à la rentrée avec une réouverture de la 3ème classe si les effectifs prévus étaient les mêmes le jour de la rentrée. Nous ne pouvons être que sceptiques car votre prédécesseur nous avait également promis un poste il y a 3 ans dans les mêmes conditions mais la promesse n’avait pas été tenue. Ce n’est qu’après une mobilisation forte et déterminée des parents d’élèves et un investissement conséquent de la commune (100 000 euros et la création d’1/2 poste d’ATSEM) que nous avions obtenu 1/2 poste supplémentaire, poste devenu complet l’année suivante.
Deux ans après l’ouverture de cette 3ème classe, les parents d’élèves et les élus vous demandent une nouvelle fois de revoir votre décision et de rouvrir ce poste. Nous insistons sur la nécessité de maintenir les 3 classes dans notre école maternelle afin de préserver des conditions d’accueil décentes pour nos enfants. Il semble que l’on assiste aujourd’hui à une remise en cause de l’utilité de l’école maternelle, au détriment des enseignants qui y exercent, des enfants qui y trouvent un terrain favorable aux premiers apprentissages et à la socialisation et au détriment également des parents qui ne disposent pas de solutions alternatives suffisantes pour les moins de 3 ans.
Espérant que cette lettre trouvera une écoute attentive de votre part et dans l’attente de votre réponse, nous vous prions d’agréer, Monsieur l’Inspecteur, l’assurance de nos respectueuses salutations.
Les représentants de parents d’élèves et les élus municipaux.

 

4 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp 58

Bourse du travail 2, boulevard Pierre de Coubertin 58000 NEVERS

Tel : 03 86 36 94 46 courriel : snu58@snuipp.fr


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU de la Nièvre (58), tous droits réservés.