www.snuipp.fr

SNUipp-FSU de la Nièvre (58)

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : IUFM, ESPE et début de carrière 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
9 décembre 2009

Enseigner est un métier qui s’apprend ! le 15 décembre aussi

Le projet du gouvernement concernant le recrutement et la formation des maîtres obéit à une logique de réduction des coûts. Ainsi il constitue une attaque directe à la formation professionnelle des enseignants. Si les futurs enseignants disposent de connaissances scientifiques solides dans une discipline (celle de leur master disciplinaire), ils n’en auront aucune ou très peu qui leur permettront de prendre en charge une classe dans les nombreux domaines d’enseignement de l’École primaire. Il est en effet prévu qu’après l’obtention de leur master et leur réussite au concours de professeur des écoles, ils soient affectés comme fonctionnaires stagiaires directement sur un poste. La formation réduite à un tiers d’une année se ferait ensuite, sans que l’on sache par qui et comment mais cela pourrait être par les inspecteurs, les conseillers pédagogiques et des enseignants des écoles devenus « tuteurs ». Dans ce dispositif, l’IUFM n’existe plus.

Le ministère de l’Education Nationale a annoncé le vendredi 13 novembre plusieurs décisions à la suite des travaux des groupes ministériels qui se sont tenus depuis le mois de septembre. Le SNUipp déplore que ces annonces n’aient fait l’objet d’aucune. Alors que le rapport Marois-Filâtre, la déclaration de l’Académie des sciences, le mouvement des formateurs et les déclarations intersyndicales montraient la nécessité de retirer les textes déjà publiés et d’engager une véritable concertation pour une toute autre réforme le ministère s’entête dans la politique du pire. Il maintient la suppression de toute référence aux IUFM. Il maintient l’affectation dès septembre 2010 des étudiants lauréats des concours en pleine responsabilité de classe alors que ceux-ci n’auront effectué aucun stage en responsabilité ! Il renforce le contenu disciplinaire des épreuves du concours revenant même sur l’introduction d’éléments de didactique acceptés par Xavier Darcos dans le projet précédent. En fixant en septembre la place des épreuves d’admissibilité du concours de professeur des écoles et en leur donnant un strict contenu disciplinaire, le ministère risque d’écarter de la préparation au concours et de la première année de master toute dimension pédagogique et professionnelle à la formation des futurs enseignants ! Le SNUipp est favorable à une élévation de la qualification des enseignants et à une reconnaissance de celle-ci au niveau du master. Il demande que le concours de recrutement se situe en M1 et intègre comme les masters les dimensions disciplinaire, pédagogique et professionnelle en lien avec la recherche. Le SNUipp dénonce la volonté d’économies budgétaires qui guide cette politique.

Enseigner est un métier qui s’apprend !

L’UNEF, l’ensemble des syndicats concernés de la FSU, de l’UNSA, de la CGT, le SGEN CFDT, la FCPE, UNL, la FIDL, toutes ces organisations refusent la réforme actuelle de la formation des enseignants et exigent d’autres choix ! Elles appellent à une journée nationale de mobilisation mardi 15 décembre dans l’enseignement primaire, secondaire et supérieur (notamment dans les IUFM) afin de dénoncer le projet régressif du gouvernement pour la formation des enseignants et d’exiger une réforme répondant aux besoins du système éducatif, permettant une vraie formation professionnelle et garantissant une réelle élévation de la formation des futurs enseignants conforme aux attentes de la société.

Dans la Nièvre, le SNUipp-FSU, le SDEN-CGT, le SE-UNSA, le SGEN-CFDT, sous le slogan, « nous ne voulons pas revenir au compagnonnage » appellent à une journée de grève (n’oubliez pas d’envoyer vos lettres d’intention avant vendredi soir), une assemblée générale à 15h à l’IUFM et une manifestation à 17h au départ de l’IUFM.

Cette journée aura des suites si le gouvernement persiste dans ses erreurs. Nous n’accepterons pas que des étudiants-enseignants soient envoyés sur le terrain sans formation professionnelle, que de nouveaux collègues prennent le classe sans avoir rencontré préalablement un élève, que disparaisse la formation continue, avec la fin des stages R3, que disparaisse l’antenne IUFM de Nevers, que l’organisation des stages filés complique et désorganise les écoles. la charge supplémentaire d’accompagnement pour les directeurs et leurs équipes...

Formation des maîtres : Bilan et perspectives
Formation des maîtres : Positions diverses
PDF - 123 ko
Tract à diffuser largement

 

10 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp 58

Bourse du travail 2, boulevard Pierre de Coubertin 58000 NEVERS

Tel : 03 86 36 94 46 courriel : snu58@snuipp.fr


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU de la Nièvre (58), tous droits réservés.