www.snuipp.fr

SNUipp-FSU de la Nièvre (58)

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : CAPD  / Mouvement départemental 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
29 janvier 2010

Règles du Mouvement départemental : le SNUipp a fait ses propositions

Le 8 décembre dernier, l’Inspecteur d’Académie, à notre demande, réunissait un groupe de travail à l’intention des quatre départements bourguignons pour présenter les priorités et les grandes lignes des règles du mouvement départemental 2010. A la suite de cette réunion, le SNUipp a envoyé ses remarques et ses propositions à l’IA. Celles-ci seront étudiées lors d’un groupe de travail départemental lundi 22 février prochain. Les règles devront ensuite être validées par la CAPD du 1er mars.

L’administration persiste dans sa volonté de ne pas permettre aux collègues de reformuler des vœux pour les ajustements. L’expérience de l’année dernière ayant démontré qu’il était impossible d’affecter correctement les collègues concernés de cette manière, dans leur intérêt et dans celui du service, le SNUipp exige une deuxième saisie ou à minima une fiche de préférences par zone.

Le document de l’administration impose également l’"obligation pour tous les enseignants sans affectation à titre définitif de saisir les X zones géographiques en les classant par ordre de priorité." Le SNUipp dénonce l’hypocrisie qui oblige les collègues à lister l’ensemble des zones, ce qui revient à lister l’ensemble du département et demande que les participants au mouvement n’aient pas l’obligation de saisir toutes les zones géographiques.

Les personnels victimes d’une mesures de carte scolaire ne bénéficieraient plus d’une priorité absolue pour retrouver un poste dans l’école, le RPI la commune, mais obtiendraient une bonification. Compte tenu du caractère rural de notre département, le SNUipp propose une bonification également sur le canton et les cantons limitrophes.

Le SNUipp demande la suppression de la bonification pour les néo-titulaires. Le fait que chaque département élabore une liste de postes (ASH) qui ne peuvent leur être attribués nous parait suffisant. Le SNUipp propose que les titulaires deuxième année, que l’on peut considérer également comme « entrant dans le métier », soient également préservés des postes difficiles l’année scolaire de leur première inspection.

Les enseignants en cours de formation CAPA-SH pourraient bénéficier d’une bonification de 1 point par an plafonnée à 3 points.
Pour le SNUipp, cette bonification doit s’appliquer à tous les personnels occupant un poste ASH sans spécialisation, y compris ceux qui ne sont pas en cours de formation CAPA-SH, comme cela se fait actuellement dans notre département. De plus, le SNUipp demande que cette bonification puisse être fractionnée et s’applique aussi aux collègues à temps partiel au prorata du temps de service.
Par ailleurs, l’administration propose que « Les enseignants en formation CAPA-SH [aient] une priorité absolue sur le poste qu’ils occupent, ils sont nommés à titre définitif à l’obtention de leur diplôme. ». Le SNUipp demande d’ajouter les candidats libres.

Concernant le rapprochement de conjoints, le SNUipp demande la prise en compte du concubinage, de la vie maritale avec ou sans enfant et également des situations de parents divorcés avec garde alternée.

Pour départager les barèmes identiques, le premier critère serait le nombre d’enfants de moins de 16 ans et le second critère discriminant serait l’âge avec priorité au plus âgé.
Le SNUipp demande que l’âge pris en compte pour les enfants soit 20 ans et non 16 ans.

Le SNUipp demande également de conserver la possibilité de discuter en CAPD les conditions de conservation d’un poste à titre définitif pour les collègues prenant un congé parental.

Pour le temps partiel, il est rappelé dans le document de l’administration que "l’autorisation d’exercer ses fonctions à temps partiel entraine une organisation du service devant préserver l’intérêt des élèves ; à ce titre, une incompatibilité entre un temps partiel et certains postes doit être notée : postes de titulaire remplaçant, de maître formateur, de décharge de maître formateur, de conseiller pédagogique auprès d’un IEN, de directeur, d’enseignant référent. »
Le SNUipp demande la suppression de ce paragraphe. Des collègues à temps partiel fonctionnent actuellement sur ces postes : quelle étude a montré que le fonctionnement ne préservait pas l’intérêt des élèves ? Quelles conséquences pour certains types de postes, par exemple les postes de direction qui sont déjà peu demandés ?

Enfin, le SNUipp reste opposé aux "postes à exigence particulière" (nouvelle appellation des postes à profil, attribués hors barème) et à leur augmentation, la spécialisation et le barème suffisant pour les affectations.
Le SNUipp demande que le rôle des CAPD soit mentionné. Les délégués du personnel doivent avoir connaissance des avis de la commission d’entretien et de la décision de l’Inspecteur d’Académie avant la participation des collègues au mouvement.

 

7 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp 58

Bourse du travail 2, boulevard Pierre de Coubertin 58000 NEVERS

Tel : 03 86 36 94 46 courriel : snu58@snuipp.fr


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU de la Nièvre (58), tous droits réservés.