www.snuipp.fr

SNUipp-FSU de la Nièvre (58)

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : CAPD  / Compte-rendu de CAPD 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
2 avril 2010

COMPTE-RENDU DE LA CAPD DU 2 AVRIL 2010

En l’absence de M. L’Inspecteur d’Académie, Mme Verhulst-Chevalot, secrétaire générale, a présidé la séance.

* Mesures de carte scolaire :

Les délégués du SNUipp ont (une nouvelle fois) regretté que la liste des personnels victimes d’une mesure de carte scolaire ne leur ait pas été fournie avant la CAPD. L’Inspecteur d’Académie n’ayant rendu publiques ses décisions qu’hier, nous n’avons pas été en mesure d’exercer notre rôle d’élu du personnel. Tout cela, rappelons-le, parce qu’il fallait retarder les décisions après les élections régionales ! Nous vérifions néanmoins ces propositions auprès de chaque école concernée. Les écoles ont été interrogées (en urgence également) par l’administration pour savoir s’il y a un volontaire pour bénéficier de la mesure. Le temps presse car le mouvement commence dans une semaine !
Dans les regroupements pédagogiques, c’est désormais le dernier adjoint nommé à TD dans l’école où la mesure intervient qui est victime de la mesure de carte scolaire (c’est le cas cette année à Saint-Léger de Fougeret et Champvert).
Cette année, ne se pose plus le problème des collègues victimes d’une mesure de carte scolaire et occupant un poste fléché langues vivantes. Dans 5 écoles touchées par une fermeture, c’est le poste d’adjoint langue vivante anglais qui est supprimé, les écoles étant maintenant suffisamment pourvues en collègues habilités d’après M. Gien.
Les 3 collègues dont le poste d’"animateur soutien" est supprimé de moitié (à Cosne, Imphy et Fourchambault) doivent participer au mouvement. Ils bénéficient d’une priorité sur les 50 % restants s’ils obtiennent un poste de "titulaire de secteur" dans la circonscription.

* Candidatures aux stages de psychologue scolaire et CAPA/SH :

2 candidatures à la formation préparant au DEPS (psychologue scolaire), dont une non retenue car formulée trop tardivement. L’IA n’accorde aucun départ pour des raisons budgétaires, privilégiant les départs en options E et G. Ceci ne manque pas de poser problème dans la mesure où deux postes de psy seront vacants à la rentrée prochaine. Ces demandes devraient être prioritaires l’année prochaine.
5 candidats au départ en stage CAPA/SH : 1 en G, 3 en E et 1 en A ou B. Rappelons que deux postes G sont vacants dans la Nièvre (sur 8 postes) et 10 postes E (sur 24). La demande en G et deux demandes en E (les deux collègues ayant le plus d’ancienneté, la troisième étant placée sur liste complémentaire) sont retenues. Celle en A ou B ne l’a pas été car il n’y a pas de besoin dans le département selon M. Gien. La formation G aura lieu à Paris, celle des E à Dijon ou à Paris, selon le coût. Nous contacter pour plus de précisions.
Si nous nous félicitons que nos demandes de prise en compte de départs pour ces options (en CAPD l’an dernier) soient entendues, nous avons bien entendu regretté que tous les candidats qui le désirent ne puissent pas partir en formation. Tout cela parce que le BOP (budget opérationnel) est en baisse d’environ 20 %. L’IA a choisi de laisser partir 3 collègues en formation, au détriment notamment, nos craintes étant confirmées par Mme Verhulst-Chevalot, de la formation continue.

*Résultats des commissions :

M. Gien nous a donné le résultat des commissions concernant les postes dits "à exigence particulière". Les candidatures ont toutes reçu un avis favorable et le choix final a été fait par l’IA. Nous regrettons que le choix parmi les collègues obtenant un avis favorable ne se fasse plus au barème.
Nous contacter pour en connaître les résultats et pour plus de détail.
Aucune candidature n’a été enregistrée pour le poste CASNAV de Clamecy. Un nouvel appel sera lancé.

Questions diverses posées par le SNUipp 58 :

- Professeurs stagiaires :
Les représentants du SNUipp ont (à nouveau) demandé comment s’organisera la formation des 8 professeurs stagiaires (fstg) dans la Nièvre à la rentrée prochaine (en italique les questions posées par le SNUipp).
Sur quel support seront-ils affectés ? Sur quels postes seront-ils nommés après les vacances de la Toussaint ? Des postes leur seront-ils réservés ? Avec quel accompagnement ?
Les "fstg" seront nommés à titre provisoire sur des postes libres à l’année. Aucun poste au mouvement ne leur sera réservé. Après 7 semaines dans la classe d’un PEMF, ils rejoindront leur poste une semaine avant les vacances de la Toussaint. Ils bénéficieront de quatre semaines de stage dans l’année (leur remplaçant devrait être le même toute l’année), de 6 visites de PEMF et de 2 visites de conseillers pédas. Maigre formation !

- Effectifs enseignants :
Après le résultat des permutations informatisées (46 départs pour 17 arrivées), et compte-tenu du nombre de professeurs stagiaires prévus dans le département à la rentrée prochaine (8), nous avons souhaité connaître l’état des effectifs enseignants du premier degré dans la Nièvre, alors que nous sommes excédentaires cette année.
Combien y aura-t-il de départs à la retraite ? 28
Qu’en est-il des demandes de temps partiel sur autorisation ? Toutes ont été accordées sauf 3 qui concernent des directeurs, ce que nous avons dénoncé.
Combien y a-t-il eu de demandes de détachement dans le second degré ? 5, qui ne devraient pas avoir de réponse avant les vacances d’été.
Les collègues en détachement vont-ils garder le bénéfice de leur poste ? Oui pour ceux qui ont demandé un détachement dans le second degré, non pour les autres demandes.
Quelle politique allez-vous adopter pour les opérations de permutations manuelles ? Le département étant encore excédentaire, l’IA pourrait, comme l’an dernier, accorder un exeat à tous ceux qui obtiendront un ineat.
Qu’en est-il de la demande de congé de formation professionnelle en français langue étrangère ? L’IA n’a pas pris de décision.

- Mouvement des personnels :
Quelle procédure va être utilisée pour le mouvement des personnels intégrant notre département aux permutations informatisées (collègues dont la boîte I-PROF n’est pas activée pour notre département) ?
Les collègues concernés ont été destinataires des circulaires et leur boîte devrait être activée à l’ouverture du serveur.
Au sujet du mouvement, nous vous rappelons que nous assurons une permanence (téléphone et messages électroniques) pendant toute la durée des opérations, y compris pendant les vacances. Appelez-nous (03 86 36 94 46) ou envoyez un mél (snu58@snuipp.fr). Enfin, consultez sur notre site notre dossier spécial mouvement et notre "bourse aux infos" que nous vous invitons à compléter en nous transmettant les informations de votre école (nombre de postes vacants, types de postes, niveau de classe,...). Merci d’avance.

- Ecole maternelle de la Chaumière à Nevers : La profession a été fortement émue par l’article du "journal du centre" du 23 mars dernier mettant en cause une de nos collègues. Qu’est-ce que l’Education Nationale a mis en place pour l’aider et la soutenir ?
M. Dantel a reçu les parents concernés. Il a confiance dans les qualités professionnelles de la collègue. Nous avons rappelé qu’à l’époque de la fusion et de la fermeture de l’école Mirangron, nous avions exprimé des inquiétudes quant aux conditions (matérielles) d’accueil de cette école maternelle et aux effectifs.

Enfin, Mme Verhulst-Chevalot a annoncé que, suite à la demande du SNUipp, les déclarations d’intention de grève pourront être envoyées désormais par courrier électronique. Une note sera envoyée prochainement aux écoles.

 

2 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp 58

Bourse du travail 2, boulevard Pierre de Coubertin 58000 NEVERS

Tel : 03 86 36 94 46 courriel : snu58@snuipp.fr


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU de la Nièvre (58), tous droits réservés.