www.snuipp.fr

SNUipp-FSU de la Nièvre (58)

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Précaires 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
14 janvier 2008

AVS : LA PAUVRETÉ INSTITUTIONNALISÉE…

Lors de la Journée Départementale du 12 décembre 2007 organisée par la FSU en direction des personnels précaires, un moment a été consacré à la réflexion autour de la situation des AVS du département. On a pu mesurer la difficulté matérielle dans laquelle se débat la grande majorité de ces personnels : frais de déplacements, violence et « exposition » du métier, salaire inférieur au SMIC pour un contrat à 70% dans le meilleur des cas ( 31 heures pour 740 euros par mois, ces AVS touchent environ 30 euros de plus que les indemnités délivrées par les ASSEDIC ! ) et beaucoup de revendications ont alors émergé : Les AVS ont droit à 60 heures dites d’Adaptation à l’Emploi. Ces 60 heures incompressibles doivent avoir lieu sur le temps de travail et sont dues aux EVS ayant des missions d’AVS comme aux AVS-i. Dans notre département, cette formation est dispensée le mercredi, sans que les AVS ne perçoivent de remboursement de leur déplacement. Ces frais de déplacements doivent être pris en charge rétroactivement. Il y a nécessité d’obtenir des frais de déplacements dans des situations particulières (quand le service oblige les AVS à travailler sur des communes distantes de moins de 10 km par exemple). Le temps de pause méridienne, s’il est inférieur à 45 minutes, doit être inclus dans le temps de travail et payé.

Nous avons rappelé aux AVS présentes qu’elles avaient droit à un crédit de formation de 200 heures ( pour un temps plein) pour un projet personnel de formation. Ce crédit est dû quand le projet est reconnu et les heures sont à prendre sur le temps de travail.

Le Snuipp-FSU 58 a avancé l’idée d’une pétition pour porter haut et fort ces revendications légitimes. Il continue d’œuvrer pour que les AVS du département puissent enfin être traités dignement…

1 Message

  • C’est à l’Education Nationale de scolariser, le problème, c’est que les AVS ne sont pas des enseignants.

    Ce sont les enseignants qui suivent les enfants en situation de handicap dans leur scolarisation tout au long de leur parcours.

    Suppression de postes d’enseignants et remplacements par des AVS.

    D’autant plus, lorsque l’on conditionne la scolarisation d’un enfant que s’il y a un AVS à ses côtés, c’est comme conditionner la scolarisation d’un enfant s’il présente un handicap qu’à condition qu’il aille dans un ets spécialisé.

    Oui, il faut des AVS pour les actes de la vie quotidienne que l’enfant ne peut faire seul...

    Nous, parents avons du prendre à plusieurs reprises des congés sans solde pour le compte du Prince et de la Princesse parce que l’Education Nationale nous demandent de reprendre nos enfants à la maison pour leur faire l’école et ce, sans même aucun remerciements, ni même aucune reconnaissance.

 

13 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp 58

Bourse du travail 2, boulevard Pierre de Coubertin 58000 NEVERS

Tel : 03 86 36 94 46 courriel : snu58@snuipp.fr


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU de la Nièvre (58), tous droits réservés.