www.snuipp.fr

SNUipp-FSU de la Nièvre (58)

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Politique éducative (CTPD - CDEN) 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
8 avril 2011

CARTE SCOLAIRE : des décisions forcément inacceptables !

L’IA de la Nièvre vient de rendre publiques ses décisions : d’après les documents fournis par l’inspection académique (et nos calculs), ce sont 19 postes qui sont supprimés (alors que nous devons normalement en rendre 18...), confirmant l’asphyxie dont l’école est victime.

Dans la Nièvre, c’est « au pas de charge » que la concertation s’est engagée : groupe de travail le 25 mars, CTPD le 28 mars et CDEN le 1er avril. En une semaine, tout était bouclé ! On aurait voulu empêcher que la contestation s’organise qu’on ne s’y serait pas pris autrement. Pourtant, de multiples actions ont vu le jour dans le département, initiées le plus souvent par les parents d’élèves et soutenues par la FSU et le SNUipp : à Decize, Corbigny, Prémery, La Machine, Saint-Léger des Vignes, Moulins-Engilbert, Gimouille, Nevers, Imphy… Un peu partout, enseignants et parents ont tiré le signal d’alarme. Grève, manifestations, rassemblements, occupations d’école, se sont multipliés pour dénoncer l’application de la règle intangible du non remplacement d’un enseignant sur deux partant à la retraite. Dans la grande majorité des cas, la mobilisation a d’ailleurs permis à certaines écoles concernées de sauver leur classe menacée.

JPG - 194.7 ko
devant la Préfecture le 1er avril à l’occasion du CDEN

Les décisions rendues par l’IA vont encore inévitablement aggraver les conditions de travail des enseignants et les conditions d’apprentissage des élèves : plus d’élèves par classe, moins de prise en charge avec la suppression de deux nouveaux postes de RASED et d’un poste CASNAV, remplacement en berne (suppression de deux postes de TRFC),...
Par ailleurs, pour la première fois, deux RPI (Pousseaux/Surgy et Corancy/Planchez) disparaissent ! Alors même que les regroupements pédagogiques avaient été créés pour maintenir des écoles en milieu rural et ainsi lutter contre la désertification...
Certains secteurs, pourtant situés en RRS (ZEP), comme Imphy ou Moulins-Engilbert, paient également un lourd tribut à cette carte scolaire. Tout comme Saint-Pierre-le-Moutier avec deux suppressions, une en maternelle et une en élémentaire...
Enfin, une seule demande d’ouverture, à Neuvy-sur-Loire, a été acceptée dans le département. Pourtant, de lourds effectifs sont attendus à Donzy ainsi qu’à Guérigny, où la fermeture de l’école privée appelle à la création urgente d’un poste d’enseignant.
Les élèves les plus fragiles sont une nouvelle fois laissés pour compte alors qu’ils devraient être la priorité de notre système éducatif. Ils n’ont pas à payer la facture de cette politique aveugle.
L’école au régime sec, ça suffit !
Le ministre ne l’entend pas. Le SNUipp appelle les enseignants et les parents à venir le lui dire de plus près le 18 mai prochain. Il propose à tous les acteurs de l’éducation du faire du 18 mai une journée de rendez-vous pour l’école devant le ministère. Des délégations de chaque département rappelleront de vive voix qu’il est urgent de redonner des moyens et des couleurs à l’école.

Les décisions :

Ouvertures (1)

Neuvy-sur-Loire élémentaire

Autres attributions (1,5)

0,5 SESSAD IME Marzy, 0,5 SESSAD IME Vauzelles, 0,5 clinique du Tremblay Chaulgnes

Fermetures (12)

Pousseaux, Surgy, Corancy, Planchez, Saint-Pierre-le-Moûtier (élémentaire + maternelle), Moulins-Engilbert, Courcelles ou Saint-Pierre du Mont, Chevenon, Imphy A. Dubois, Nevers Lucette Sallé élémentaire, Nevers la Rotonde élémentaire.

Autres retraits (9,5)

dispositif de réussite éducatif (1 poste), conseillers pédagogiques (1 poste langues, 1 poste généraliste IEN Nevers adjoint), 2 postes E (Cercy, Garchizy), 1 poste CASNAV, 0,5 secrétariat Comex Moulins-Engilbert, 1 poste chargé de mission TUIC, 2 postes TRFC.

Fusions de directions (4) :


Saint-Benin d’Azy, Pougues-les-Eaux, Nevers Guynemer, Clamecy Jules Renard et Claude Tillier.

Par contre, dans le document de l’Inspection Académique, aucune mesure de transfert n’est notifiée. Les mesures concernant les écoles d’application semblent donc abandonnées pour l’instant.

Les personnels victimes d’une mesure de carte scolaire (le dernier adjoint nommé dans l’école) sont contactés par l’administration. Nous vérifions de notre côté. A noter que si un(e) collègue de l’école est volontaire pour bénéficier de la mesure, et que le collègue concerné désire rester dans l’école, il peut demander à en bénéficier. Nous contacter pour plus d’infos. Les collègues victimes d’une mesure de carte scolaire doivent participer au mouvement. A noter qu’ils ne sont pas obligés, sauf s’ils le souhaitent, de postuler sur les zones géographiques.

 

9 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp 58

Bourse du travail 2, boulevard Pierre de Coubertin 58000 NEVERS

Tel : 03 86 36 94 46 courriel : snu58@snuipp.fr


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU de la Nièvre (58), tous droits réservés.