www.snuipp.fr

SNUipp-FSU de la Nièvre (58)

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Politique éducative (CTPD - CDEN) 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
13 janvier 2012

Alerte sociale : le SNUipp 58 reçu à l’inspection académique

A sa demande, le SNUipp-FSU 58 a été reçu à l’inspection académique jeudi 12 janvier dans le cadre de l’alerte sociale qu’il avait lancée, revendiquant l’arrêt des suppressions d’emplois et et un autre budget pour l’école publique. En l’absence de l’IA, nos délégués ont recueilli les réponses de Mme Verhulst-Chevalot, secrétaire générale et M. Gien, IEN adjoint à l’inspecteur d’Académie. Plusieurs autres points, comme la formation ou les "pré-tests" en CM2, ont été abordés.

-Répartition des emplois à la rentrée 2012 dans l’académie.
Il nous a été confirmé qu’il sera proposé au CTSD (comité technique spécial départemental, voir le calendrier ci-dessous) la suppression de 28 postes dans le premier degré dans la Nièvre, pour une prévision de 423 élèves en moins dans le département à la rentrée prochaine.
Sur ces 28 postes, au moins 20 postes "classe" seraient supprimés, "au titre de la démographie" ! En fonction des éventuelles ouvertures, il pourrait y en avoir plus, le solde devant obligatoirement être de 20. Nous avons exprimé nos inquiétudes pour certains RPI, l’expérience de l’année dernière ayant démontré que la fermeture de l’école dans certains villages n’avait pas été sans conséquences... De même, nous avons également exprimé notre crainte de voir le nombre d’élèves par classe augmenter, notamment en maternelle. Sur ce point, M. Gien nous a assuré que tous les élèves de 3 ans seraient accueillis et que notre département avait une "forte marge de manœuvre" pour les "2 ans" et qu’il pourrait "en accueillir plus". A vérifier...
Pour le reste, "rien n’est exclu", tous les postes pourraient être touchés, que ce soit en urbain ou en rural. 8 autres postes seraient supprimés, hors classe, "au titre du schéma d’emploi". D’après l’inspection académique, ce seront des postes de RASED et de remplaçants qui feront les frais de cette décision. Rappelons que lors du "groupe technique RASED" du 22 novembre dernier il avait été annoncé que deux postes E, à Montsauche et Imphy-Dornes, seraient sans doute supprimés. Pour les psychologues scolaires, rien n’est décidé, même si M. Gien a concédé qu’"on ne peut pas l’exclure". Lors d’une audience, le ministre a assuré au SNUipp-FSU le 5 décembre dernier qu’il souhaitait "sanctuariser" les postes de psychologue scolaire et qu’il ne devrait pas y avoir de suppression de poste de psy cette année...
6 postes de remplaçants pourraient donc être supprimés. En effet, d’après l’administration, les postes de conseiller pédagogique, de maitre-formateur, de même que les postes TICE, ne devraient pas être touchés, "a priori".

Nous avons souhaité également aborder un certain nombre de points qui touchent à la situation des personnels :
-EVS/AVS : Nous avons attiré l’attention de l’administration sur la situation des EVS dont le contrat se termine en mars et demandé si leur bail allait être prolongé de 6 mois. Pas de réponse pour le moment. Les nouveaux recrutements annoncés récemment ne concernent que le second degré, 27 postes en "vie scolaire" pour les EPLE ayant été attribués à notre département. Par ailleurs, nous avons dénoncé la situation de certains AVS qui exercent sur plusieurs établissements et qui n’ont droit à aucun frais de déplacement.
-Formation : Les suppressions de postes de TR n’entraineront "pas de difficulté supplémentaire" dans ce domaine d’après M. Gien, la formation continue étant il est vrai, quoi qu’en dise l’administration, réduite désormais à la portion congrue, la tenue d’aucun "conseil de formation" depuis le début de l’année scolaire l’attestant. Par ailleurs, nous avons demandé également que l’inspecteur d’académie, conformément au BO du 1er décembre dernier, informe les personnels du calendrier qu’il a défini pour les demandes de droit individuel à la formation (DIF).
-Temps partiel : Les délégués du SNUipp-FSU 58 ont demandé si la possibilité d’exercer à temps partiel à 80 % allait (ré)apparaitre dans la note de service à paraître prochainement. En effet, ce droit des personnels, qui existe dans certains départements, n’est plus proposé dans la Nièvre depuis plusieurs années. En raison de "problèmes de compatibilité avec le service" (on se demande bien en quoi), cette possibilité ne sera toujours pas offerte cette année.
-Pouvoir d’achat : Nous avions souhaité mettre ce point à l’ordre du jour, au moment où Nicolas Sarkozy annonce que "le pouvoir d’achat des agents publics a augmenté de 10 % depuis 2007" ( !). En tout cas pas chez les enseignants qui, avec le gel du point d’indice et l’augmentation des charges, ont vu leur salaire... baisser en ce début d’année. Mme Verhulst-Chevalot nous répond qu’elle "ne peut rien faire pour nous"...
-Evaluations et "pré-tests" : Nous avons enfin souhaité revenir sur la "consigne" de certains IEN de faire passer des "pré-tests" en janvier aux élèves de CM2, qui fait le "buzz", la Nièvre étant montrée du doigt et moquée pour sa propension à vouloir faire "bachoter" ses élèves pour améliorer ses résultats. M. Gien, qui trouve cette polémique "attristante", nous a assuré que la consigne avait été mal comprise, car peut-être mal formulée, et qu’il n’était pas question de bachotage... Ces pré-tests ne sont pas obligatoires, et ne peuvent, d’après M. Gien, concerner que quelques élèves et quelques exercices. L’idée serait d’habituer les élèves "à travailler sur un temps limité", de les "mettre en situation complexe" et de "mettre en synergie certaines compétences". Puisque les enseignants avaient "mal compris", les IEN devraient "recommuniquer" à ce sujet...

A la suite de cette audience, et compte-tenu des réponses apportées à ses questions, le SNUipp-FSU 58 a annoncé qu’il maintenait son préavis de grève.

Le calendrier des opérations de carte scolaire :
18 janvier : comité technique académique (CTA, repli le 26 janvier)
2 février : comité technique spécial départemental (CTSD)
14 février : CDEN, les décisions devant être prises dans les quinze jours suivant le CDEN.

1 Message

 

3 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp 58

Bourse du travail 2, boulevard Pierre de Coubertin 58000 NEVERS

Tel : 03 86 36 94 46 courriel : snu58@snuipp.fr


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU de la Nièvre (58), tous droits réservés.