www.snuipp.fr

SNUipp-FSU de la Nièvre (58)

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Rythmes scolaires 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
7 mars 2013

Rythmes : le Maire de Nevers a reçu les représentants du personnel

A sa demande, Florent Sainte-Fare Garnot, Maire de Nevers, a reçu mardi 5 mars les syndicats enseignants afin d’exposer le projet de la ville pour le passage à la semaine à quatre jours et demi et de recueillir l’avis des représentants du personnel.

Dans son discours d’introduction, le maire de Nevers se montre ouvert à la discussion. Il indique réserver sa réponse pour une entrée dans la réforme en 2013 d’ici une quinzaine de jour. Il précise qu’il n’est pas là pour « défendre la réforme » mais s’appuie sur « une expérience, une sensibilité sur les rythmes » (expérimentation à l’école Pierre Brossolette). Il souhaiterait donner une « réponse favorable » au passage dès 2013 car il estime que c’est un « progrès » pour l’enfant. Au préalable, il veut réunir tous les partenaires pour que « cela fonctionne » avec un « contenu pédagogique », sans déborder sur les prérogatives des enseignants.

La Mairie de Nevers nous a présenté deux projets envisageables. Elle propose une division de la ville en 4 secteurs. Un jour par semaine (lundi, mardi, jeudi ou vendredi), un secteur différent profiterait des activités périscolaires proposées par la mairie.
Dans un premier temps la mairie avait envisagé une après-midi complète d’activités en alternance sur les quatre secteurs. Seulement, le décret sur les rythmes scolaires ne permet pas cette organisation dans la mesure où la semaine doit être organisée en « 4 jours et demi de classe ». Nous rappelons alors que le SNUipp-FSU demande la réécriture du décret pour plus de souplesse dans la construction de l’organisation de la semaine dans l’intérêt de l’élève. Il dit « garder l’idée » si la situation venait à évoluer.

Dans le premier projet, les élèves seraient en classe à partir de 8h30 jusqu’à 11h30 puis de 13h30 à 16h trois jours par semaine puis le 4ème jour, de 13h30 à 15 heures l’après-midi avant une heure de « parcours éducatifs ». Dans le second projet, le temps de classe du matin serait allongé d’un quart d’heure jusqu’à 11h45 avec reprise des cours à 13h45 jusqu’à 16h un jour « classique » et jusqu’à 14h45 un jour de « parcours éducatifs ».
Dans les deux projets, la journée de classe "normale" se terminerait à 16h et une garderie serait mise en place jusqu’à 18h30. 
Si le projet n’a rien d’aberrant en soi (la pause méridienne n’est pas allongée), le SNUipp 58 est surpris de voir la fin de la classe ou des activités à 16h, là où le ministre disait « qu’aucun enfant ne sera laissé dehors avant 16h30 ».
Nous posons la question du choix du mercredi matin, Florent Sainte-Fare Garnot répond qu’il n’a pas vraiment eu le choix, le directeur académique lui ayant signifié qu’il n’avait pas cette possibilité, et que « toute dérogation au samedi matin serait refusée ».

Le maire souhaite un cadre relativement ferme pour la mise en place des nouveaux horaires. Néanmoins il se montre ouvert à l’idée d’instaurer une matinée de 3h30 en finissant à 12h. Nous demandons que le décalage de 5 à 10 minutes entre les horaires des écoles maternelles et des écoles élémentaires se poursuive, afin que les parents puissent aller chercher leurs enfants à la maternelle puis à l’élémentaire. La mairie y est favorable. Il s’agira alors d’engager la consultation des équipes éducatives et du conseil d’école dans son ensemble au troisième trimestre afin de préciser les « variations locales ».

Le SNUipp 58 reprend alors la parole afin d’orienter le débat sur des questions (en italique) autres que celle des horaires, en particulier celles concernant les activités périscolaires et rappelons notre attachement à des activités de qualités.

Qui sera chargé du périscolaire ? Des animateurs seulement ou des animateurs et des ATSEM ?
Réponse : Il sera possible de faire appel à des ATSEM qui ont toutes le CAP petite enfance et la formation pour encadrer les activités périscolaires. En particulier pour les maternelles pour « conserver un même référent ou du moins ne pas en ajouter un autre ». Nous rappelons alors l’inquiétude forte des collègues vis à vis du non remplacement des ATSEM actuellement.

Est-ce que la restauration scolaire est prévue le mercredi ?
Réponse : C’est envisagé mais pas sur le site de chaque école.

Pour les activités périscolaires : si elles durent une heure ou une heure et quinze minutes, quelle est la pertinence d’emmener les enfants à la maison des Sports ou au Conservatoire par exemple comme il était prévu de le faire en libérant une après-midi ? Les intervenants se déplaceraient-ils dans les écoles ?
Réponse : Les animateurs (ou ATSEM) interviendront dans les écoles directement.

Les activités périscolaires seraient gratuites, ce qui est positif, mais la garderie est payante de 16h30 à 18h30. Comment sera comptée la demi-heure en plus pour les parents (rappel de la position de V. Peillon lorsque nous avons rencontré sa conseillère technique : pas d’enfants dehors avant 16h30) ?
Réponse : La garderie se fait au « forfait » et la mairie essaiera de ne pas répercuter ce temps en plus sur le prix actuel, « hors inflation ».

Sur le projet, dans votre simulation, sur quel taux de participation vous êtes-vous basé ?
Réponse : Environ 80%, estimation basée sur les chiffres actuels de l’école Pierre Brossolette.

Comment sera articulé le Projet Educatif Territorial (PEDT) avec les projets d’école ?
Réponse : Les activités périscolaires sont intégrées au PEDT qui sera, le plus possible, en lien avec le projet d’école et en fonction des demandes des enseignants.

Est ce que la mairie de Nevers envisage de proposer aux enseignants une participation rémunérée aux PET ? (même si le SNUipp milite évidemment pour un revalorisation générale des enseignants et non pour une course à l’heure supplémentaire).
Réponse : Cela reste envisageable mais la mairie fera avec les moyens humains qu’elle a déjà.

Nous terminons la concertation en exigeant que la mairie soit vigilante à ce que les activités périscolaires se fassent en dehors des salles de classe, qui doit rester un lieu de travail pour l’enseignant afin de préparer sa classe sereinement.

 

1 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp 58

Bourse du travail 2, boulevard Pierre de Coubertin 58000 NEVERS

Tel : 03 86 36 94 46 courriel : snu58@snuipp.fr


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU de la Nièvre (58), tous droits réservés.