www.snuipp.fr

SNUipp-FSU de la Nièvre (58)

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Rythmes scolaires 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
20 juin 2013

Rythmes : encore du flou à trois mois de la rentrée

Le deuxième comité départemental de suivi des rythmes scolaires, présidé par le DASEN, M. Stanek. s’est réuni mercredi 29 mai au lycée Raoul-Follereau de Nevers. Des interrogations subsistent à trois mois de leur mise en œuvre.

Dans un premier temps, un second bilan d’étape depuis la décision des communes du passage à 4, 5 jours à la rentrée a été présenté.
Malgré quelques données manquantes, la Direction académique a présenté un état des lieux de la situation pour la rentrée de septembre : réception des emploi du temps, avis des IEN, avant-projet des PEDT, et demande d’amorçage de fond.
Le directeur académique a assuré qu’il pourra présenter l’ensemble des horaires des écoles de la Nièvre changeant de rythme à la rentrée de septembre 2013 au cours du CDEN (Conseil Départemental de l’Education Nationale) du 7 juin prochain.
Deux demandes de dérogation aux normes établies par le ministère sur les types d’organisation des rythmes scolaires lui ont été soumises. Celles-ci ont été accordées. Les différends survenus entre équipes enseignantes et communes concernant les nouveaux emplois du temps ont fait l’objet de "médiations et ont été réglés par les IEN" nous a affirmé le DASEN.

Concernant les transports, Mme Mongiat, pour le Conseil Général, nous a informés, pour permettre la mise en place de ces nouveaux rythmes, de la création de nouvelles lignes de bus, de modifications d’horaires de lignes des collégiens et lycéens, d’une mise en place dans quelques communes d’un service de restauration le mercredi. Le Conseil Général met en garde sur le délai restant pour organiser les transports et circuits de bus : tous les projets doivent être remontés pour fin juin impérativement.

S’agissant des PEDT (projts éducatifs territoriaux), seules 30 à 40 % des communes ont élaboré un projet ou un avant-projet. M. Barbier (président de l’Union des Maires de la Nièvre) a signalé que la mise en place des TAP (temps d’accueil périscolaire) soulève des questions d’ordre réglementaire (qui est responsable de qui, à quel moment ?) qui ne sont pas encore réglées.
Le SNUipp a interrogé l’assemblée concernant la mise en place d’activités périscolaires dans toutes les communes de la Nièvre mais également la gratuité de celles-ci. D’abord vue comme une évidence par la Direction Académique, il s’avère que dans certaines communes les élèves ne se verront pas proposer d’activités après la fin des cours à 15h30. Concernant la gratuité, des doutes subsistent et aucune garantie n’a été apportée ! Même si le représentant des maires de la Nièvre réaffirme que cette gratuité doit présider à l’élaboration de ces TAP.
La durée prévue de prise en charge des élèves en TAP s’annonce très différente d’une commune à l’autre, les rapports pouvant varier de 1 à 3. La qualité de l’encadrement des TAP a été également soulevée : il n’y a pas eu de sursaut de demande de formation dans ce domaine du périscolaire. Les associations présentes (USEP, ODCE, Francas, PEP...) sont pourtant en mesure de proposer des formations qualifiantes dans ce domaine de l’encadrement éducatif...

Plusieurs exemples d’organisation ont été présentés par les Inspecteurs de circonscription et un bilan, partiel (partial ?), de l’école P. Brossolette de Nevers a été présenté.
Le SNUipp s’est également interrogé sur la place de l’élève en situation de handicap (CLIS et inclusion) dans cette réforme des rythmes : transports des élèves de CLIS, fatigabilité exacerbée avec un jour de classe supplémentaire, conditions d’accès au TAP avec des conditions d’accueil appropriées, formation des personnels, accompagnement... En règle générale les situations seront réglées « au cas par cas » avec la MDPH. Mr Gien reconnaît la problématique et le travail considérable à faire. Il réfute l’idée d’une scolarisation sur quatre jours dans le but de ne pas « discriminer » les élèves en situation de handicap. La question de l’accompagnement pendant les temps d’accueil périscolaires reste pourtant en suspens...

Enfin, concernant l’ASH, le Directeur Académique s’est (une nouvelle fois) félicité de l’organisation dans la Nièvre d’un forum sur « la scolarisation des élèves handicapés » où sont conviés parents, professionnels et enseignants. Le SNUipp-FSU en a profité pour rappeler que le nombre de remplaçants prévu pour que les PE du département puissent y assister (16) était insuffisant puisque certains collègues s’étaient déjà vus refuser une demande de remplacement... à plus d’un mois de la tenue de ce forum. Le DASEN explique que les moyens débloqués sont au « maximum » et qu’il ne peut demander des « TZR » (sic) aux départements limitrophes ( ?). Regrettable quand on reconnaît la mission essentielle de l’école d’intégrer les élèves en situation de handicap, et l’investissement des collègues dans cette mission parfois difficile.

 

1 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp 58

Bourse du travail 2, boulevard Pierre de Coubertin 58000 NEVERS

Tel : 03 86 36 94 46 courriel : snu58@snuipp.fr


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU de la Nièvre (58), tous droits réservés.