www.snuipp.fr

SNUipp-FSU de la Nièvre (58)

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Rythmes scolaires 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
13 novembre 2013

Rythmes et conditions de travail : le ministre doit répondre !

Le moins que l’on puisse dire, c’est que la réforme des rythmes scolaires passe mal : mal préparée, concertation insuffisante, inégalités, enseignants malmenés à qui on en demande toujours plus, sans considération ni compensation. Nos craintes exprimées l’année dernière se vérifient. Le SNUipp-FSU s’est adressé solennellement à Vincent Peillon pour lui demander de prendre des mesures concrètes pour que la « priorité au primaire » prenne enfin corps. La position du SNUipp-FSU 58.

Dans un contexte de dégradation générale des conditions de fonctionnement de l’école (effectifs dans les classes, remplacements, formation initiale et continue, injonctions administratives de plus en plus nombreuses, contrôles tatillons...) et de reculs des droits des salariés (réforme des retraites avec des carrières qui ne cessent de s’allonger, gel du point d’indice, recul des droits syndicaux...), le budget 2014 ne laisse entrevoir aucune amélioration pour l’école et ses personnels et la mise en place de la réforme des rythmes apparait comme une dégradation de plus, comme la goutte d’eau qui fait déborder le vase.

Priorité au primaire : le slogan sonne pourtant juste ! "C’est dire si nous souhaitons sa réussite. Pourtant, voilà trop longtemps que les enseignants s’engagent pour leurs élèves sans compter leurs heures, avec des effectifs trop importants dans leurs classes, avec de faibles salaires et des moyens largement insuffisants " alerte le secrétaire général du SNUipp dans une lettre ouverte adressée au ministre de l’Éducation nationale le lundi 4 novembre. On ne va pas résoudre l’échec scolaire en faisant uniquement revenir les enfants le mercredi matin à l’école !

Il faudra néanmoins apporter des réponses sur le dossier des rythmes qui rencontre des difficultés objectives de mise en œuvre. Car les comités de suivi des rythmes ont montré leurs limites. Maintenant, il faut se remettre autour de la table. Il s’agit de réécrire le décret afin de rendre possibles de nouvelles organisations de la semaine, adaptées à la maternelle, aux réalités locales et aux besoins professionnels des enseignants, tout en maintenant des journées scolaires raccourcies et mieux réparties sur la semaine ou sur l’année. Mais il s’agit aussi d’apporter des réponses concrètes à ces vraies questions que constituent également les choix budgétaires, les contenus d’enseignement, les conditions de travail, l’éducation prioritaire ou encore la formation continue.

Le SNUipp-FSU estime que la tenue d’une table ronde est aujourd’hui une urgence. Si cette réforme se révèle être un casse-tête pour les communes, elle concerne aussi les enseignants et les familles qui ont leur mot à dire. Cette demande est au cœur des mobilisations qui s’annoncent.

Dans la Nièvre, certaines organisations syndicales appellent à la grève le 14 novembre. Le SNUipp-FSU 58, qui n’a pas été associé à cette action, a décidé de ne pas appeler ce jour. Ses adhérents, qui ont été consultés avant les vacances, ne l’ont pas souhaité, de façon très majoritaire. Et le SNUipp ne revendique pas l’abrogation du décret, mais sa réécriture. Le retrait pur et simple du décret serait un retour en arrière, un retour à "la semaine Darcos" qui n’est pas envisageable. Nous l’avons assez combattu à l’époque.

Le SNUipp-FSU de la Nièvre participera tout d’abord à l’envoi d’une délégation pour un rassemblement national des enseignants devant le ministère le 20 novembre. Il organisera ensuite une réunion d’information syndicale le samedi 30 novembre prochain à Nevers sur cette question des rythmes scolaires et des conditions de travail. Enfin, si le ministre ne nous a pas répondu de façon satisfaisante, la question d’une grève nationale début décembre est d’ores et déjà clairement posée. Cette grève se ferait sur nos revendications : une réforme des rythmes, oui. Mais pas celle-là !

 

4 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp 58

Bourse du travail 2, boulevard Pierre de Coubertin 58000 NEVERS

Tel : 03 86 36 94 46 courriel : snu58@snuipp.fr


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU de la Nièvre (58), tous droits réservés.