www.snuipp.fr

SNUipp-FSU de la Nièvre (58)

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Rythmes scolaires 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
21 janvier 2014

Comité d’appui des rythmes : comme si tout allait bien...

Un nouveau comité d’appui (et non plus du suivi, voyez la nuance...) des rythmes scolaires s’est tenu mardi 19 novembre.

Comme au CDEN, le Dasen liste les dysfonctionnements et les points de crispation soulevés par la mise en place des rythmes pour expliquer que l’on travaille “de manière parfois empirique” en avançant. Selon le Conseil Général, la problématique réside surtout au niveau des transports  : des circuits sont à réajuster , notamment dans le secteur de St Saulge et Bazolles pour éviter des temps de trajet trop longs.

Le discours de la Direction Académique à l’égard du contenu des TAP a évolué depuis l’année passée. Dorénavant, les IEN sont appelés à veiller sur leur mise en œuvre pour en améliorer le contenu. Au vu des exemples cités dans diverses circonscriptions, les activités des TAP sont ou ne sont pas en lien avec le projet d’école mais les inspecteurs illustrent leur enrichissement réciproque (les enseignants exploitent les expériences du hors temps scolaire ou les activités péri-scolaires prennent en compte le projet de classe.)

L’arrivée de l’hiver, explique le Président des maires de la Nièvre, rend la gestion des lieux plus compliquée et c’est, visiblement, le point le plus critique à ses yeux dans la mesure où temps d’activités péri-scolaires, enseignants, associations sollicitent les mêmes lieux. La vice présidente du Conseil Général évoque la nécessité de conventions et dit ne pas avoir entendu parlé de souci quant à la mise en commun des locaux au collège ...

Comme nous l’avions évoqué lors du précédent comité, la maternelle fait l’objet d’une attention particulière et des pistes d’activités seront proposées aux animateurs, aux ATSEM et aux municipalités. L’IEN Pré-élémentaire n’exclut pas la possibilité d’horaires différents au sein d’une même école primaire entre maternelle et élémentaire et réaffirme l ’importance de la sieste et des activités pensées mais non coercitives pour les jeunes enfants. En tout cas, on ne réveille pas un enfant !

“Faites le deuil du samedi matin “

La question est posée pour les collègues qui croyaient au bénéfice de la coupure du mercredi et du samedi matin travaillé : Faites le deuil du samedi matin “ rétorque le Directeur Académique ! Le principe d’une “ logique souple ” ne s’applique visiblement pas au samedi matin dans la Nièvre si l’on en juge par cette phrase. Pourtant, au niveau national, le ton serait à la souplesse d’organisation. Pour tout dire, le directeur adjoint du cabinet du ministre de l’éducation, Monsieur Lejeune, en date du 14/11, explique qu’ “il ne s’agit pas d’imposer partout et à tous, un modèle unique et rigide (...) Des demandes d’aménagement peuvent ainsi concerner la mise en place d’une demi-journée d’enseignement le samedi matin au lieu du mercredi matin”.

Nous avons déploré l’ absence d’une formation continue qui aurait du être mise en place : la réorganisation de la semaine et l’allongement de la matinée influent sur la répartition des apprentissages et la didactique. Les enseignants regrettent que la première réforme n’ait pas porté sur les programmes car ils disent ressentir la même fatigue.

Le Dasen rappelle la primauté des Activités Pédagogiques Complémentaires sur les Temps d’ Activités Périscolaires (du point de vue des locaux et de l’horaire) cf : circulaire 07/02/2013 . Il rappelle aussi que des organisations doivent être trouvées pour répondre aux demandes légitimes des enseignants qui souhaitent travailler dans leur classe après la sortie des élèves. On aimerait que ceci ne reste pas un vœu pieux...

Delphine Métairie-Nicolas et Pascale Bertin

 

4 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp 58

Bourse du travail 2, boulevard Pierre de Coubertin 58000 NEVERS

Tel : 03 86 36 94 46 courriel : snu58@snuipp.fr


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU de la Nièvre (58), tous droits réservés.