www.snuipp.fr

SNUipp-FSU de la Nièvre (58)

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Politique éducative (CTPD - CDEN) 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
26 janvier 2014

Carte scolaire : 2 postes seulement pour l’Académie !

La "dotation" académique est désormais connue. La Bourgogne bénéficiera à la rentrée prochaine de 2 postes dans le primaire. Une dotation qui ne répondra pas à tous les besoins d’une école toujours convalescente. Et une carte scolaire repoussée après les élections municipales...

Le ministère vient de présenter la répartition académique des 2 415 postes supplémentaires programmés dans les écoles pour la rentrée 2014. Après les années de coupes claires, le SNUipp-FSU acte positivement ces créations qui profiteront aux écoles. Mais, au regard de la situation de notre école, cette dotation reste insuffisante. Le primaire part de tellement loin, que même cette deuxième année de dotation positive – en retrait par rapport aux 3 046 postes de l’an dernier - ne répondra pas encore à tous les besoins et ce d’autant que plus de 30 000 élèves supplémentaires sont attendus dans le pays.

Sans nouvelle dotation, comme dans les académies de Guadeloupe et de Martinique, ou avec des moyens bien en deçà des besoins, comme dans notre académie de Dijon (seulement 2 postes), les académies vont continuer à vivre des situations tendues. La préparation de la rentrée 2014 s’annonce donc encore délicate. Le SNUipp-FSU estime qu’il faut à la fois rattraper le grand retard de postes dont souffre le primaire, mais aussi absorber la hausse démographique tout en assurant le développement des dispositifs « plus de maitres que de classes », « moins de trois ans », la reconstruction des RASED et des brigades de remplaçants afin de relancer sérieusement la formation continue.

L’académie de Dijon "bénéficie" de 2 postes. Comparé aux 181 postes rendus en 2012, c’est un "mieux" indéniable. Mais comparé à la déjà "maigre" dotation de l’an dernier (5 postes), force est de constater que tous les besoins ne seront pas couverts. Dans ce contexte, quelle sera la dotation de la Nièvre qui a "rendu" 5 postes l’an dernier (c’était le seul département de l’académie dans ce cas) alors qu’elle n’a "perdu" que 11 élèves ? Tout cela parce que les prévisions, largement erronées, faisaient état d’une baisse attendue de 300 élèves ! A ce sujet, une demande de "rattrapage" a été faite lors du CDEN du 17 décembre, et un courrier intersyndical en ce sens a été envoyé à la Rectrice de l’académie de Dijon (voir document ci-contre). Réponse sans doute pour la répartition entre les quatre départements de l’Académie lors d’un CTA qui devrait avoir lieu en janvier prochain.

Le ministère a aussi annoncé que les mesures définitives de cartes scolaires départementales seraient reportées après les élections municipales. Le SNUipp-FSU est intervenu en alertant le ministre : cette décision va décaler toutes les procédures de préparation de la rentrée : gestion des ouvertures et des fermetures de postes, mutations des enseignants,...Tout risque de se faire dans l’urgence avec la complexité supplémentaire d’un dossier des rythmes scolaires toujours controversé. Le temps politique n’est pas celui de l’école. Pour notre part, nous souhaitons que la rentrée scolaire se prépare en toute sérénité. C’est sans attendre la fin de la séquence électorale que le SNUipp-FSU va engager dès janvier avec les enseignants un travail de remontée des besoins des écoles, afin d’anticiper les opérations de carte scolaire départementales. Ce travail de terrain va nous permettre d’intervenir au plus vite auprès des DASEN.

Pour le SNUipp-FSU, il faut voir grand pour nos élèves, un investissement budgétaire au service des transformations pédagogiques indispensables que les enseignants doivent avoir les moyens de mettre en œuvre.

 

10 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp 58

Bourse du travail 2, boulevard Pierre de Coubertin 58000 NEVERS

Tel : 03 86 36 94 46 courriel : snu58@snuipp.fr


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU de la Nièvre (58), tous droits réservés.