www.snuipp.fr

SNUipp-FSU de la Nièvre (58)

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Politique éducative (CTPD - CDEN) 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
4 avril 2014

Carte scolaire : une dotation insuffisante

Un groupe de travail s’est réuni lundi 31 mars à la demande de la FSU 58. L’administration nous a communiqué les mesures de carte scolaire qu’elle souhaitait prendre. La lecture du document nous confirme, si besoin était, que la dotation départementale, nulle, est insuffisante.

Enfin ! Nous connaissons à présent les écoles menacées et celles qui bénéficieraient d’une ouverture. A l’initiative de la FSU 58, le CTSD prévu le 31 mars après-midi a été boycotté par les organisations syndicales. Nous trouvons inadmissible de pouvoir prendre connaissance des documents de travail seulement le matin pour l’après midi. Le CTSD aura donc lieu le 8 avril, nous laissant le temps d’exercer efficacement notre rôle d’élu du personnel. Le CDEN est par conséquent reporté au 11 avril.

JPG - 88.4 ko
école de La fermeté

Mesures de carte scolaire envisagées :

Projet des ouvertures (7,5) : Imphy élémentaire Jean Jaurès, La Fermeté Primaire, Nevers Jules Ferry Maternelle, RP des Amognes (Montigny aux Amognes-Ourouer-St Jean aux Amognes, St Sulpice), St Benin d’Azy Primaire, St Pierre Le Moutier Maternelle. Un poste "Plus de maîtres que de classes" à Garchizy Guy Moquet élémentaire et un demi poste " Plus de maîtres que de classes" à Garchizy maternelle.

Projet des fermetures (10) : Corbigny maternelle, Nevers Jean macé Primaire, RP Champvoux- La Marche, RP Dornecy, RP Flety-Tazilly (les 2 classes), RP La Nocle-St Seine-Ternant, RP Toury sur Jour, Varennes-Vauzelles Paul Langevin Maternelle, Varennes- Vauzelles Pauline Kergomard Maternelle.

Autres mesures envisagées :
Créations (6,5) :
un poste d’animateur informatique technologies et ressources éducatives, un poste animateur et coordonnateur formation continue et AVS, 2,5 postes chargé de mission TICE (1 demi-poste par circonscription), un demi-poste de chargé de mission langue, un poste ULIS TFC (trouble des fonctions cognitives) au collège de Varennes-Vauzelles (moyen second degré), un quart de décharge de direction à Imphy jean-Jaurès et La Fermeté (si ouvertures).
Suppressions (1,5) :
un demi-poste à la clinique du Tremblay, un demi-poste SESSAD à Urzy, un quart de décharge de direction à Challuy primaire et Sougy élémentaire.
Transformations (5) :
3 postes de ZIL en poste de TRB (La Machine Albert Camus, Nevers Jules Ferry élémentaire et Garchizy Guy Moquet), 2 postes d’adjoints en postes d’application à Nevers Guynemer élémentaire et B. pascal élémentaire).
Fusions (2) :
Ecoles F. Nohain, P. et M. Curie maternelle et élémentaire à Cosne, écoles élémentaire et maternelle à Corbigny.

0 poste pour le département, la dotation reste insuffisante. Surtout au regard des 5 postes rendus l’année dernière suite à une erreur dans les prévisions d’effectif. Pour mémoire, il y avait à la rentrée dernière 300 élèves de plus que prévu ! Pour 2014, les chiffres officiels font état d’une baisse "présumée" de 142 élèves dans le premier degré. A vérifier...
A ce jeu, si l’on peut se féliciter de l’ouverture envisagée de 6 classes, il n’en demeure pas moins que le seuil pour en bénéficier est élevé. A moins de 27, 71 élèves par classe, pas d’ouverture possible ! Plusieurs autres écoles apparaissent pourtant en tension du point de vue des effectifs.
Et quid de la priorité à la maternelle et notamment l’amélioration de la scolarisation des plus jeunes affichée par le ministère, promue dans la loi de refondation de l’école ? Cette année encore, avec 2 ouvertures pour 4 fermetures envisagées, le compte n’y est pas.
Quant au "plus de maîtres que de classes", son esprit est détourné dans le département. Plutôt que de créer des postes dans des secteurs où la difficulté scolaire est plus marquée, on continue d’implanter ce type de postes "en consolation", sur des écoles récemment touchées par une mesure de carte scolaire, ou là où il aurait été préférable de procéder à une ouverture, comme à Garchizy.
Parmi les fermetures envisagées, certains secteurs sont durement touchés. Varennes-Vauzelles, avec deux postes menacés en maternelle, paie un lourd tribut. Et que dire du secteur du sud-Morvan, avec la disparition programmée d’un RPI complet, à Fléty-Tazilly, doublée d’une fermeture de poste dans le RPI voisin de La Nocle/Saint-Seine/Ternant ? La question de l’implantation des services rendus au public en milieu rural se pose. Souhaite-t-on la disparition des petites écoles, au profit des chef-lieux de canton ? Comme à Toury-sur-Jour où la perte d’un poste risque d’entrainer à court terme la fermeture de l’école.
Par ailleurs, la transformation de postes de ZIl en postes de TRB, si elle peut apparaître bénigne, soulève d’autres questions. Outre que cela entraînerait une flexibilisation professionnelle des titulaires remplaçants pouvant indifféremment être appelés sur un remplacement court, long, spécialisé, ce sont les remplacements de longue durée qui risquent d’être favorisés, d’autant plus qu’il y a pénurie de remplaçants. Une pénurie accentuée par la création de postes à profil prise sur le contingent de postes de remplaçants.
Enfin, la fusion annoncée de deux groupes d’écoles, à Corbigny et à Cosne-sur-Loire sud, permettra surtout à l’administration de globaliser les effectifs. Sinon, quel intérêt de créer une structure de 17 classes, comme à Cosne, sur deux sites éloignés ?

Nous avons appelé les écoles concernées par un projet de mesure de carte scolaire. Tenez-nous informés de vos remarques que nous pourrons porter lors du CTSD du mardi 8 avril.

 

13 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp 58

Bourse du travail 2, boulevard Pierre de Coubertin 58000 NEVERS

Tel : 03 86 36 94 46 courriel : snu58@snuipp.fr


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU de la Nièvre (58), tous droits réservés.