www.snuipp.fr

SNUipp-FSU de la Nièvre (58)

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Rythmes scolaires 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
15 mai 2014

Comité de suivi des rythmes : en attente des annonces gouvernementales... mais sans remise en cause de la réforme

Toujours présidé par le DASEN et en présence du Conseil Général, des IEN, des fédérations, associations concernées et représentants des personnels enseignants et des parents d’élèves, ce comité de suivi s’est tenu le mercredi 16 avril 2014. En était absent M. Barbier, représentant des maires de la Nièvre, excusé en raison des dernières élections municipales, ce qui ampute ce comité d’un interlocuteur central.

Le DASEN a introduit ce comité en annonçant que des mesures de souplesse allaient être bientôt actées par le gouvernement mais sans remise en cause de la réforme des rythmes scolaires.

Au niveau national, le SNUipp-FSU a rappelé au ministère que cette réforme a produit des dysfonctionnements, des inégalités qu’il faut désormais enrayer, il a dénoncé le non alignement des écoles privées, la prépondérance des élus par rapport aux conseils d’écoles. Il a demandé que des organisations différentes dans un cadre national fort soient possibles (5 jours avec demi journée libérée, 4 jours sur plus de 36 semaines, 5 jours avec un mercredi ou samedi sur 3 libéré).

Le décret actuel ne permet pas des organisations de semaine qui ont été pourtant réfléchies d’un point de vue pédagogique et autorise cependant des organisations non concertées dans les conseils d’école, tributaires essentiellement de questions de restauration et transport. Ce qui paraît bien éloigné de la question de l’amélioration des conditions d’apprentissages des élèves.Le DASEN a introduit ce comité en annonçant que des mesures de souplesse allaient être bientôt actées par le gouvernement mais sans remise en cause de la réforme des rythmes scolaires.

Puis le DASEN a proposé un point général sur la mise en œuvre de la réforme en signalant que les horaires de toutes les écoles de la Nièvre pour la rentrée 2014-2015 étaient aujourd’hui adoptés.
Sur 171 communes, 16 d’entre elles ont demandé et obtenu dérogation à la longueur limitée de la journée, et ce, en raison des contraintes liées aux transports et/ou à la restauration scolaires...
Quelques communes voient leur PEDT (Projet Educatif Territorial) ajourné et avec, la dérogation demandée ! Ces situations sont cependant susceptibles d’évoluer.

Le SNUipp-FSU a demandé au ministère qu’une dérogation puisse être accordée en l’absence même de PEDT, puisque parfois l’organisation des horaires est essentiellement motivée par le scolaire et non le périscolaire.
Et, à l’encontre de toute souplesse, sur la question du samedi matin, le DASEN a dit « ne pas souhaiter rouvrir ce dossier », en effet, plusieurs communes et équipes avaient envisagé un aménagement de semaine incluant le samedi matin plutôt que le mercredi. Ce qui a été systématiquement découragé par la DSDEN dans notre département contrairement à d’autres départements où des dérogations ont été accordées.

A la question du SNUipp-FSU, le DASEN nous informe qu’il demandera rapidement à être reçu par la nouvelle adjointe aux affaires scolaires de la ville de Nevers.

Sur la mise en œuvre elle-même de la réforme des rythmes, le DASEN accorde qu’ « On ne peut pas dire que tout va bien, ce serait ridicule ».

Et Mme Mongiat, vice-présidente du Conseil Général a expliqué comment des élèves du primaire sont contraints parfois à déjeuner en 30 minutes ou des élèves de collège, lycée, à regagner leur domicile en bus seulement après le temps de restauration scolaire le mercredi.

Le DASEN s’engage à poursuivre la tenue d’un Comité de suivi de la mise en place de la réforme des rythmes scolaires sur 2014-2015.

Et si les IEN nous ont présenté quelques articulations « exemplaires » mais ponctuelles entre Temps d’Activités Périscolaires et temps scolaires, il reste que dans beaucoup d’endroits, cette mise en place est difficile. Ainsi s’accroissent les inégalités entre les élèves tant dans la qualité de ce qui est proposé que dans la quantité horaire des TAP. Le financement local et le changement d’équipes municipales interrogent sur la pérennisation de ces TAP et même sur l’organisation horaire des écoles.

Enfin, à noter que le SNUipp-FSU n’a pas pu, lors de ce comité, poser toutes ses questions diverses car ce temps prévu initialement n’a pas eu lieu...

Delphine Métairie-Nicolas et Anne-Marie Doridot

 

4 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp 58

Bourse du travail 2, boulevard Pierre de Coubertin 58000 NEVERS

Tel : 03 86 36 94 46 courriel : snu58@snuipp.fr


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU de la Nièvre (58), tous droits réservés.