www.snuipp.fr

SNUipp-FSU de la Nièvre (58)

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Politique éducative (CTPD - CDEN) 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
21 mars 2008

Bilan du CTPD du 21 mars 2008

Carte scolaire : Aussi grave que prévu ... voire pire !

L’Inspecteur d’Académie n’a pas souhaité répondre aux déclarations préalables des organisations syndicales. (voir celle de la FSU 58 ci-dessous).

Nous avons commencé par examiner les propositions concernant les collèges qui sont marquées par une multiplication des compléments de service et des blocs de moyens provisoires. 14% des professeurs de collèges seront sur 2 ou " établissements. Cela entraînera des conditions de travail difficiles pour les personnels et impossible pour le travail en équipe. Les gestions des labos de physique seront par exemple compliquées quand les collègues se les partageant n’y seront que quelques heures. Les petits BMP feront aussi hérisser les cheveux des principaux chargés de construire les emplois du temps.

L’examen des propositions concernant les écoles a commencé ensuite :

Ouvertures

Après l’ouverture d’un demi-poste provisoire à la rentrée 2007, un poste entier d’adjoint maternelle est créé à Neuvy sur loire (23 de moyenne après ouverture).

Pour les maternelles de Garchizy et Marzy, l’IA propose d’attendre la rentrée pour se rendre compte des effectifs réels. A Garchizy l’Inspecteur a qualifié de convenable les chiffres (28,6 de moyenne si il n’ y a pas d’ouverture !). Il reconnaît pourtant que c’est une école particulière. A Marzy, nous avons essayé de lui faire admettre que nous étions sur une commune où la prévision était surement basse et que nous devrions être au-dessus, que pour la bonne marche de l’école un poste à titre définitif maintenant serait préférable (27,5 de moyenne avant ouverture).

En élémentaire pas de problème pour Sauvigny les Bois, Saint Saulge et finalement Livry-St Pierre le Moutier.

Concernant la demande d’ouverture de classe du RPI de Bazolles-Crux la Ville, l’IA renvoie vers les chefs lieux de canton : "travail à faire avec Crux la Ville". L’IA admet avoir un problème avec la Colancelle qui souhaiterait, suite au changement de municipalité, retrouver une école.

Sur Challuy-Sermoise, la situation sera étudiée en septembre (malgré une moyenne de 26 par claase avant ouverture).

A Saint Père, c’est un remplaçant qui sera nommé pour prendre en charge une classe à l’année ! Nous sommes bien sûr intervenus en dénonçant ce précédent que nous ne voudrions pas voir répété, rappelant les propos de M. l’Inspecteur sur le fait qu’il ne voulait pas la multiplication des moyens provisoires.

A Fourchambault (Vieux moulin), les collègues devront se contenter du maintien du demi-poste provisoire.

A Parigny-les-Vaux, nous avons insisté pour expliquer qu’il serait incohérent d’envoyer des élèves de maternelle en élémentaire. Que globaliser les effectifs des deux écoles n’était pas possible. C’est ainsi que l’IA a proposé de fermer une classe maternelle (où il y aura donc 31 élèves l’année prochaine sans compter les 11 deux ans) et d’ouvrir une classe élémentaire. Ne répondant pas ainsi à la demande de la commune d’une classe supplémentaire.

Sur Nevers Blaise Pascal élémentaire, l’IA ne souhaite rien faire malgré les incidences : effectif élevé, difficulté d’accueil des enfants du voyage, formation des PE2 difficile dans le cadre des échanges avec l’IUFM.

Pour éviter les listes d’attente une deuxième CLIS sera ouverte à La Charité (Remparts).

La Situation du poste E de Cercy la Tour perdurera (la moitié du service pour aider à la prise en charge des CP.

A Champlemy le poste surnuméraire passerait d’un quart à un demi.

A Ouroux en Morvan le poste G sera transformé en poste E à Montsauche avec demi-service à Ouroux. Après notre remarque sur le fait que le réseau ne serait plus complet, l’IA n’a pas nié que la disparition des RASED (qu’il a appelé réorganisation) était bel et bien programmée par le ministère. Celui-ci demandant aux départements de ne pas former de maître G, d’envoyer les maîtres E sur des postes d’enseignement. Le "réseau" se résumera au seul psychologue. Les premiers pas sont faits dans la Nièvre à Cercy et à Ouroux.

Fermetures

En maternelle, Marigny l’Eglise, Corbigny, La Machine, Garchy et Lormes sont touchées par une fermeture de classe. A Nevers, nous sommes intervenus sur Jules Ferrry et La Rotonde pour lesquelles les moyennes par classe atteindront 26 sans prise en compte des 2 ans, des projets de restructuration d’école ou l’intégration éventuelle d’élèves de l’IME.

A Gimouille -Saincaize, malgré le fait qu’ils ne perdent qu’un élève, l’IA maintient son projet de regroupement des élèves de maternelle à Gimouille ce qui lui permet de récupérer un poste.

A Toury sur Jour, nous avons dénoncé la suppression d’une classe qui aura pour conséquence la création d’une classe unique de la petite section au CM2 de plus de 25 élèves.

Elémentaire :

Des fermetures sont prévues à Prémery, Cosne Pierre et Marie Curie, Entrains, Myennes, Donzy, Magny Cours, Saint Amand, Nevers Jules Ferry et Albert Camus où nous avons insisté sur la situation sociale délicate. A Guérigny, nous avons rappelé que la disposition de l’école sur deux sites et l’intégration des élèves de clis rendent difficile la fermeture de classe demandée par l’I.A. Le Morvan est aussi fortement touché puisqu’en plus des fermetures en maternelle, d’autres sont prévues en élémentaire à Montsauche, Montigny en Morvan, Sermages. A cela s’ajoute la réduction des demi-décharges de coordination à un quart de décharge à Arleuf, Corbigny, Moux et Saint André en Morvan. Une mesure identique s’appliquera à Chiddes, Chantenay, Imphy, Neuville, Nevers B.Pascal. A La Charité, il n’y aura plus de décharge de coordination du tout !

Deux postes TICE sont aussi supprimés ainsi que deux demi-postes d’animateurs CDDP à Château Chinon et Clamecy ; pour ces derniers, nous craignons la fermeture de l’antenne (signez la pétition).

A cause de la généralisation au CE1 des langues vivantes, de nouveaux postes d’adjoint sont fléchés : en anglais (1er ou second poste) Château-Chinon, Chevenon, Clamecy, Cosne P.Bert, Decize Saint Just, Fourchambault V.Moulin, Garchizy, La Machine, Nevers Barre, C.Tillier, J.Ferry, V.Hugo, Pougues les E., St Amand (sauf si fermeture du poste), Vauzelles R.Rolland. En allemand Pougues les E..

Dernière discussion, les problèmes du manque de classes d’application maternelle. Pour pallier à cela l’IA n’envisage plus de fermer un poste de directeur (maternelle Guynemer) occupé par un collègue. Cela ne se fera pas si celui-ci ne part pas. Une autre solution serait la transformation d’un poste d’adjoint vacant en poste d’application à Fourchambault.

D’autres fusions sont à l’étude mais cette fois avec l’accord des personnels et la vacance de l’une des deux directions.

Nous examinerons à nouveau ces mesures lors du CDEN prévu le 29 avril. Ensuite l’IA donnera ses décisions définitives.

Déclaration de la FSU : Monsieur l’Inspecteur d’Académie, Nous avions dénoncé lors de notre dernière réunion l’instrumentalisation politique des opérations de carte scolaire. Les élections sont passées et nous allons pouvoir commencer à étudier vos propositions. Et en effet le ministre a bien fait de vous faire attendre. Toutes nos craintes sont confirmées : les suppressions de postes que subit notre département dégraderont bien les conditions d’enseignement. Nous voyons réapparaître des classes réunissant des élèves de la petite section au CM2. Les moyennes par classe dépassent de plus en plus les 25. la multiplication des compléments de service, parfois de quotité très faible, entraîneront un éparpillement et un affaiblissement des énergies des personnels dont pâtiront les projets pédagogiques et sorties culturelles, les échanges et séjours linguistiques, l’animation de l’association sportive entre autres. Les équipes pédagogiques éclatées ne trouveront plus le temps de se concerter pour cerner les difficultés des élèves et mettre en œuvre l’aide à laquelle ils ont droit. Mardi 18 mars, c’est 30% des enseignants du second degré qui ont suivi le mot d’ordre de grève dans notre département avec de grandes disparités puisque le taux de grévistes varie de 10% à plus de 85% suivant les établissements. Au total, ce sont 59 postes qui auront disparu dans le département à la rentrée.Et nous refusons la logique qui consiste à supprimer des postes pour créer des heures supplémentaires. A cela s’ajoute des suppressions de postes administratifs à l’Inspection Académique et dans les établissements.

Mercredi 19 mars ce sont les professeurs des écoles accompagnés de parents inquiets pour l’avenir de l’Ecole qui ont manifesté devant vos fenêtres et informer au travers d’une lettre à destination des parents dans laquelle le Snuipp réclame la réduction des inégalités, la transformation de l’Ecole pour la réussite de tous, les moyens de la réussite

La FSU 58 soutiendra toutes les actions locales qui iront en ce sens, ainsi que les initiatives qui seront prises par ses syndicats, avec les autres organisations syndicales, ainsi que les parents d’élèves.

 

4 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp 58

Bourse du travail 2, boulevard Pierre de Coubertin 58000 NEVERS

Tel : 03 86 36 94 46 courriel : snu58@snuipp.fr


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU de la Nièvre (58), tous droits réservés.