www.snuipp.fr

SNUipp-FSU de la Nièvre (58)

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Adaptation et scolarisation des élèves handicapés 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
3 février 2015

RASED : des ambitions toujours limitées par un cruel manque de moyens

Ce mercredi 21 janvier 2015, s’est tenu un second groupe de travail RASED dans la continuité de celui du 10 décembre 2014 (http://58.snuipp.fr/spip.php ?article955).
A l’ordre du jour : analyse des retours des propositions des redécoupages des réseaux et notion de « pôle ressource de circonscription ». Avec toujours le même constat : pas assez de moyens...

Analyse des retours suite aux proposions de redécoupage des réseaux de l’administration


Les membres des RASED ont fait remonter leurs interrogations et propositions qui, une fois traitées, nous ont été présentées par l’administration.
Le poste E de Nevers Jules Ferry, un temps menacé, est maintenu mais référera officiellement au Réseau Nevers Ouest ce qui était déjà la cas officieusement.
L’école de Pougues dépendra dorénavant du Réseau de la Charité. Les écoles du secteur de Prémery sont de nouveau rattachées à celui de Guérigny alors que l’administration avait proposé l’intervention du Réseau de la Charité dans un premier temps.
Les écoles du secteur de Saint-Pierre-le-Moûtier seront rattachées au Réseau de Varennes-Vauzelles, celles de Magny-Cours « basculent » sur le Réseau de Decize.

Au final, qu’en retenir ? Des ajustements ont été réalisés en fonction des « priorités » définies par les IEN et en fonction des demandes des Réseaux. M. Gien précise que le choix des priorités des interventions est de la responsabilité de l’IEN et non des réseaux. La difficulté de la tâche qui incombe aux membres des Réseaux est palpable et la charge de travail augmente alors que la capacité de réponse diminue. Des tensions et un épuisement chez certains collègues sont dénoncés.

Il est regrettable qu’au final, ce qui limite l’intervention des réseaux et ce qui impose des « priorités », ce sont les moyens mis à dispositions des collègues qui y travaillent. Le département doit rendre douze postes, aucun moyen supplémentaire ne sera attribué aux Réseaux. L’administration, elle, se félicite qu’aucun poste ne sera supprimé. Question de point de vue... Des postes de psychologues scolaires ne seront pas pourvus l’année prochaine par exemple. et aucun départ en formation CAPA-SH ne semble programmé encore cette année, faute de moyens. On s’interroge sur la « priorité au primaire » et sur le « rétablissement des Réseaux d’aide » promis en 2012.

Analyse de la notion de « pôle ressource de circonscription »


Dans la dernière circulaire RASED, la notion de « pôle ressource de circonscription » apparaît. Voir en cliquant sur le lien l’analyse du SNUipp-FSU dans un quatre page intitulé « Du bon usage de la circulaire RASED 2014 ».
« Le pôle ressource de la circonscription regroupe tous les personnels que l’inspecteur de l’éducation nationale (IEN) peut solliciter et fédérer pour répondre aux demandes émanant d’un enseignant ou d’une école (conseillers pédagogiques, maîtres-formateurs, animateurs Tice, enseignants référents pour la scolarisation des élèves handicapés, psychologues scolaires, enseignants spécialisés, enseignants itinérant ayant une mission spécifique, etc...). Les personnels sociaux et de santé de l’éducation nationale peuvent être associés autant que de besoin à son action.
L’inspecteur de l’éducation nationale, pilote du pôle ressource, définit, après réflexion conjointe avec les membres du pôle, les axes stratégiques de mise en œuvre des aides aux élèves et aux enseignants de la circonscription dont il a la charge. L’objectif de tous les professionnels mobilisés dans ce cadre est de prévenir et de remédier aux difficultés qui se manifestent dans les écoles afin d’améliorer la réussite scolaire de tous les élèves.
Les professionnels du pôle ressource travaillent collectivement à partir du projet de la circonscription et en lien avec les équipes pédagogiques des écoles.
Le réseau d’aides spécialisées aux élèves en difficulté (Rased) est l’une des composantes de ce pôle ressource. »

La question se pose alors aux IEN de comment faire vivre cette nouvelle organisation.
L’intérêt de ce pôle réside dans son aspect d’aide aux élèves et aux enseignants en ayant l’objectif commun de « prévenir et remédier aux difficultés ». Au delà de l’aspect organisationnel, le groupe de travail s’interroge sur la place du professeur des écoles, directeur d’école et adjoint. Il serait nécessaire que celui qui est en classe et qui gère la difficulté au quotidien soit associé à ce pôle ressource. Cependant, l’administration modère cette possibilité compte tenu de l’impossibilité de verser des frais de déplacement. Les moyens, toujours les moyens... Toutefois, la nécessité de se « décentrer » des dossiers pour prendre du recul est approuvée par les IEN. Au final, l’idée de pôle ressource existe dans les textes et commence à peine à ce concrétiser dans les faits.

Il faudra veiller à ce que la mise en place de ce pôle ressource ne crée pas de charge de travail supplémentaire en terme de réunions, dossiers... mais soit, dans les faits, une aide réelle et concrète pour les collègues dans la lutte contre les difficultés scolaires.

 

18 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp 58

Bourse du travail 2, boulevard Pierre de Coubertin 58000 NEVERS

Courriel : snu58@snuipp.fr

Lundi, mardi, jeudi, vendredi de 8h30 à 17h (en dehors et pendant ces horaires nous sommes joignables par téléphone au 03 86 36 94 46)


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU de la Nièvre (58), tous droits réservés.