www.snuipp.fr

SNUipp-FSU de la Nièvre (58)

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Métier 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
18 février 2015

Registre santé et sécurité au travail : un outil au service de l’amélioration de nos conditions de travail

Connaissez-vous le « registre santé et sécurité au travail » ? Ce registre, qui s’appelait auparavant « registre hygiène et sécurité », existe souvent dans les écoles sous forme papier et quelquefois une affiche à destination de l’ensemble des personnels et des usagers de l’école est placée sur un mur ou un panneau d’affichage.

Ce document est maintenant disponible sous forme d’une application Internet disponible dans le « portail santé et sécurité au travail » du rectorat de Dijon (https://extranet.ac-dijon.fr/sst/PSST/PSST_002.php) comme l’indiquait un papillon agrafé aux fiches de paie de cet été.
Le registre papier est toujours valable notamment pour les parents d’élèves ; il doit faire l’objet (tout comme le DUER) d’une présentation en conseil d’école et d’un affichage signalant son existence. Il permet à l’ensemble de la communauté éducative d’opérer des observations sur des situations ou des faits, en contradiction avec les exigences de santé et de sécurité.
Concrètement, pour les personnels des écoles (enseignants, auxiliaire de vie scolaire, ATSEM...), il s’agit d’un outil de liaison pour faire part d’observations et suggestions relatives à la prévention des risques professionnels et à l’amélioration des conditions de travail. Il permet ainsi d’alerter sur un problème que l’on veut signaler au directeur(trice) de l’école, à l’IEN, au DASEN et dont ces derniers sont obligés de tenir compte !

Comment faire ?


Connectez-vous au site ci-dessus avec votre identifiant personnel de messagerie et votre mot de passe de messagerie (le NUMEN par défaut). Cliquez sur Premier degré dans la colonne de gauche et « Faire des observations - suggestions au RSST ». Après avoir rempli les items concernant votre identité, vous avez 512 caractères pour consigner vos observations – suggestions. 512 caractères, c’est très peu et oblige à être concis. Et dans ces 512 caractères n’oubliez pas la partie suggestions : vous êtes censé apporter un début de solution au problème.
Attention ! L’inscription au registre, conformément à la législation en vigueur, est consultable par l’ensemble des usagers, personnels de l’école et l’ensemble des enseignants du premier degré du département.

Les suites


Cette fiche sera suivie d’effets. Un mail prévient le conseiller de prévention départemental et le secrétaire de CHS-CT. Vous devrez être contacté(e) (si vous ne l’avez pas anticipé) par l’assistant de prévention de circonscription, par votre IEN ou/et par un délégué du CHS-CT et avec eux vous pourrez exposer complètement les tenants et les aboutissants du problème. C’est aussi avec eux, avec votre directeur(trice) que vous chercherez comment améliorer la situation qui a amené les observations qui mettaient en évidence l’altération de votre santé, la mise en danger de votre sécurité, la détérioration de vos conditions de travail.
Le CHS-CT analyse toutes les fiches qui sont faites dans le RSST.

De quel sujet parler ?


Si tous les sujets touchant à la santé, la sécurité, aux conditions de travail méritent une inscription dans ce registre, les questions de stress, de violences externes ou internes qui peuvent se traduire par un mal-être, une souffrance mentale et/ou des atteintes physiques (maladies cardiovasculaires, troubles musculo-squelettiques, angoisses, troubles dépressifs, pratiques addictives, accidents, suicides, etc.) méritent particulièrement notre attention.
Pour que ces questions soient prises en compte à un autre niveau que celui de l’individu, pour que la réflexion soit aussi menée sur l’organisation du travail, tout le monde doit être informé de la réalité de notre métier. Les agressions verbales ou physiques, les problèmes de mal de dos en maternelle (ou ailleurs), le stress dû à une nouvelle réforme, l’occupation de sa salle de classe par les activités périscolaires, les problèmes relationnels... tout cela mérite d’être discuté pour trouver les solutions collectivement.

N’hésitez pas à faire appel à vos délégués du personnel FSU (Emmanuel Loctin et Jimmy Derouault) pour vous aider en ce domaine en nous contactant par téléphone ou par mail.

Médecine du travail : on y a droit !

Pour faire suite au travail fait en CHS-CT par les délégués du personnel FSU sur la prévention des risques et pour répondre aux nombreuses interpellations sur cette question, nous vous proposons ci-contre un modèle de lettre à envoyer à votre IEN pour réclamer une visite médicale. Les enseignants devraient selon les textes et accords signés entre administration et syndicats bénéficier d’une visite annuelle en cas de risques particuliers et pour les agents qui le souhaitent et pour tous une visite tous les 5 ans. Pour prendre en compte les difficultés inhérentes au métier, un médecin comme celui de prévention attaché au rectorat est le mieux à même de nous recevoir. Ainsi il peut surveiller l’état de santé des personnels en particulier mais aussi en général. C’est ainsi qu’il pourra alerter le recteur sur les risques concernant notre métier (psycho-sociaux, physiques, pénibilité...).

 

2 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp 58

Bourse du travail 2, boulevard Pierre de Coubertin 58000 NEVERS

Tel : 03 86 36 94 46 courriel : snu58@snuipp.fr


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU de la Nièvre (58), tous droits réservés.