www.snuipp.fr

SNUipp-FSU de la Nièvre (58)

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Politique éducative (CTPD - CDEN) 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
18 février 2015

Nevers : les conditions de travail, de santé des enseignants sont-ils solubles dans la "rationalisation du patrimoine scolaire" ?

Le courrier de M. le maire de Nevers demandant aux professeurs des écoles de Nevers de donner leurs avis et des propositions pour réformer le réseau des écoles de sa commune a provoqué quelques remous.

Pour les délégués FSU au CHS-CT (comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail), ce courrier et les échanges plus ou moins médiatiques qui ont suivi doivent faire l’objet d’une réflexion de leur instance, qui s’est réunie jeudi 5 février.

En effet le déménagement de tout ou partie d’une école dans une autre école serait un moment sensible pour les enseignants surtout s’il est mal préparé. Déménagement, réaménagement, choix des classes, tri des archives, port de charges lourdes... n’enchantent aucun enseignant.

En outre, l’absence de calendrier des opérations et l’éventualité de tâches à effectuer sur leur temps personnel (les vacances scolaires par exemple) sont anxiogènes. Tout comme les nombreuses questions qui restent à ce jour en suspens.

L’occupation des salles utilisées actuellement pour l’informatique, ou comme bibliothèque, ou pour les arts visuels pourra-t-elle être pérennisée ? De nouvelles salles de classe seront-elles utilisées pour les nouvelles activités périscolaires ? Autant de questions qui impactent l’organisation des écoles et donc nos conditions de travail.

Fusion de direction, mesures de carte scolaire, points de fermeture, priorité, bonification... les règles du mouvement existent mais sont revues annuellement. Il faudra aussi tenir compte de la situation particulière de Nevers. Les délégués du SNUipp-FSU 58 feront des propositions qui préservent l’équité entre collègues lors d’un groupe de travail "règles du mouvement" le 13 février. Encore du stress engendré par l’absence actuelle de réponses aux questions légitimes des collègues sur leur avenir.

Mettre des classes de grande section dans les bâtiments de l’élémentaire est-il une bonne idée ? Si mon poste est supprimé du fait de la disparition de mon école, vais-je en retrouver un autre ? Quel niveau de classe les enseignants auront-ils à la prochaine rentrée ? Comment les élèves de CLIS seront-ils inclus ? Ces questions peuvent aussi tarauder les professeurs des écoles de Nevers !

Si M. l’Inspecteur HSCT préconise, en accord avec les textes, que le CHS-CT demande des explications au maire de Nevers, les délégués FSU ont demandé à Mme la secrétaire Générale que le DASEN communique avec ses personnels sur ce dossier rapidement pour que ces derniers se sentent moins isolés.

Il est en effet du devoir de la hiérarchie de veiller à la santé de ses personnels. Et dans ce dossier nous avons besoin d’éclaircissements qui permettront de diminuer les risques psycho-sociaux engendrés par une municipalité qui semble méconnaître le fonctionnement du système scolaire.

 

29 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp 58

Bourse du travail 2, boulevard Pierre de Coubertin 58000 NEVERS

Tel : 03 86 36 94 46 courriel : snu58@snuipp.fr


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU de la Nièvre (58), tous droits réservés.