SNUipp-FSU de la Nièvre (58)
http://58.snuipp.fr/spip.php?article1368
Rythmes scolaires : du temps pour la concertation, s’il vous plait !
mardi, 12 décembre 2017
/ snu58
Dans un courrier à la DASEN (voir ci-contre), le SNUipp-FSU 58 demande que la date butoir du 31 décembre pour demander à revenir à la semaine de quatre jours soit repoussée, afin de permettre à l’ensemble de la communauté éducative de se prononcer.

Dans un courrier envoyé aux maires du département, ainsi que lors du Conseil Départemental de l’Éducation Nationale du 23 novembre, la DASEN a annoncé avoir fixé au 31 décembre la date à laquelle doivent parvenir à ses services les demandes de dérogation à la semaine de quatre jours et demi. En clair, les communes qui fonctionnent encore actuellement en quatre jours et demi doivent prendre une décision avant la fin de l’année !

Et la concertation ?

Un délai trop court pour que l’ensemble des communes et écoles concernées puisse prendre une décision à laquelle aura été associée l’ensemble de la communauté éducative. En effet, si certaines ont déjà commencé à y réfléchir et/ou à consulter les parents d’élèves, d’autres sont prises au dépourvu par l’annonce soudaine de ce (court) délai.

Par ailleurs, conformément au Décret n° 2017-1108 du 27 juin 2017 relatif aux dérogations à l’organisation de la semaine scolaire dans les écoles maternelles et élémentaires publiques, la demande doit émaner « d’une commune ou d’un établissement public de coopération intercommunale et d’un ou plusieurs conseils d’école ». Or, n’ayant pas eu connaissance de ce délai, la plupart des conseils d’école réunis en octobre et novembre derniers ne se sont pas exprimé sur ce sujet.

C’est la raison pour laquelle, faute d’une expression syndicale unitaire à laquelle nous n’avons pas été associés, nous avons écrit à Mme Niquet-Petipas pour lui demander, afin que chacun puisse s’exprimer, de reporter la date limite de demande de dérogation à la semaine de quatre jours et demi.

©Copyright 2006 - SNUipp-FSU de la Nièvre (58), tous droits réservés.